Regions
Patrice MBOSSA | 18-04-2017 23:36

 

xx7870_P_18_PH01_yaourt

 En raison de l’abondante production du lait de vache, une unité de fabrication du yaourt a été créée à Petté

 

L’arrondissement de Petté  est l’un des grands bassins de production du lait de vache. Une situation favorisée par la présence des pâturages aménagés. Ancienne directrice de l’hôpital « Fondation sociale suisse », le Dr Anne-Marie Sondamberge exploite cette opportunité. En  mettant sur pied une petite usine de fabrication du yaourt ; une structure qu’elle a par la suite rétrocédée à un groupe d’initiatives communes tenu par les populations locales, en l’occurrence, « Gic Avenir Femmes ». Ceci avant de regagner sa Suisse natale où elle vit sa retraite. Le lait de vache rentrant dans la fabrication de ce produit, est collecté d’un peu partout dans l’arrondissement de Petté. Les productrices sont alors payées à la fin du mois, celles qui le désirent, sont payées à la tâche, mieux, tous les jours. Dans l’un et l’autre cas, la rétribution se fait au prorata de la quantité apportée.


Quand il faut parler du yaourt produit dans la région de l’Extrême-Nord, c’est d’abord le nom de Petté qui vient à l’esprit. Parce que, la spécialité produit edans cette localité est devenue, voilà quelques années, une référence. Dans la ville de Maroua, pour ne parler que d’elle, cet aliment est placé dans pratiquement toutes les boulangeries et autres grandes surfaces commerciales. Un yaourt que les consommateurs qualifient d’exquis. Ici, on produit du yaourt sucré, du yaourt non sucré, du lait pasteurisé et aussi des confitures. Cette structure ainsi mise en place permet non seulement de résorber le chômage, mais aussi contribue à la lutte contre la pauvreté.