Regions
Eric Vincent FOMO | 20-04-2017 08:42

 

xx7907_P39_PH01_Offre

Les bâtiments en construction seront opérationnels en septembre prochain, pour améliorer le cadre de dispensation des cours.

Moderniser le campus de Banekane grâce à un prêt de l’AFD, produire des solutés pour soulager des patients, étendre les Cliniques universitaires des Montagnes (CUM), construire une morgue et un laboratoire d’anatomie, etc. Ce sont des projets pour lesquels les dirigeants de l’Association pour l’éducation et le développement (AED), fondatrice de l’université des Montagnes (UDM) attachent du prix. Et cette modernisation a déjà pris corps avec de nombreux bâtiments qui poussent de terre sur le campus de Banekane, sur une superficie de 254 hectares, dans l’arrondissement de Bangangté, département du Ndé. Créée en 2000, l’UDM a déjà formé en 17 ans, plus de 1500 diplômés dont 641 médecins, 287 pharmaciens et 62 chirurgiens dentistes, entres autres. 85% des étudiants formés ont pu s’insérer dans le milieu professionnel dont certains à l’étranger et font la fierté de leur école de formation.
Jeudi et vendredi dernier, pour la célébration des 17 ans de vie de l’UDM, des hommes de media ont effectué le tour du propriétaire à Bangangté et touché du doigt les nombreuses réalisations de l’UDM. Visite des nouvelles infrastructures qui seront opérationnelles en septembre prochain. Visite du plateau technique amélioré des Cliniques universitaires des montagnes (CUM) avec une salle dialyse et une ambulance médicalisée, la seule de la région de l’Ouest. En 17 ans, l’offre de formation a connu un bond vertigineux, avec aujourd’hui 21 filières ouvertes qui forment entre autres en réseaux et télécommunications, génie mécanique et architecture, énergies renouvelables et génie climatique, génie civil… Selon le président de l’UDM, Pr Lazare Kaptue, la force de cette université réside déjà dans le fait qu’elle n’est la propriété de personne, puisqu’elle est portée par la société civile.