Economie
Serges Olivier OKOLE | 20-04-2017 23:54

 

xx7968_P_10_ph02_Mat_riel

 De nombreuses activités socioculturelles et économiques accompagnent le chantier

 

Les populations de Kombone Bafaw, une localité située à environ 46 kilomètres de Kumba ont bien des raisons de jubiler en ce mardi 18 avril 2017. Ici, le ministre des Travaux publics, en visite des chantiers dans la région du Sud-Ouest, découvre les activités du chantier-école, une initiative d’appui à la création d’emplois-jeunes et de renforcement de l’employabilité des jeunes des villes et villages des trois départements (Meme, Manyu, Kupe Muanenguba) impactés par le projet de construction de la route Kumba-Mamfe. Au stade actuel de l’initiative soutenue par le Bureau international du travail dont la directrice régionale, Vera Lucia Perdigaö Paquete, était du voyage, les résultats rendus publics sont plutôt alléchants : 62 emplois directs créés, 91 emplois indirects, de nombreux autres induits ; 371 journées de travail ouvré ; 354 travailleurs enregistrés…


Nous allons passer outre les autres détails, pour simplement signaler que ces jeunes (15 à 35 ans) ont bénéficié d’une formation dans l’exécution des travaux d’entretien routier selon le mode à haute intensité de main d’œuvre (HIMO). Ce sont eux qui se sont déployés sur le chantier-école long de 5 km, et qui devront appliquer ce nouveau savoir-faire dans les travaux d’entretien des nombreuses pistes rurales créées ou réhabilitées à la faveur du projet Kumba-Mamfe. Pour assurer la pérennité de cette niche d’emplois, « plusieurs projets d’aménagement de voies de desserte sont en cours sur le réseau des routes rurales… », affirme-t-on du côté du ministère des Travaux publics.
En marge, 118 km de ces pistes ont été aménagés, de même que la construction de six hangars de marchés et points d’eau. Ces investissements connexes s’étendent à la construction de cinq centres polyvalents pour femmes, quatre pour jeunes et six écoles ; l’aménagement de 31 aires de séchage ; la réhabilitation de l’hôpital de district de Konye ; la formation des riverains au secourisme et prise en charge rapide des blessés, et bien d’autres dons aux associations villageoises… Pour ce qui est des jeunes des comités d’entretien des routes rurales, ils ont reçu du matériel de travail des mains du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, pour qu’ils puissent être opérationnels le plus tôt possible.