Ce sont les trois principales voies d'accès menant à la nouvelle ville de Bonamatoumbe en construction concertée entre la Société d'Aménagement de Douala (SAD) et la communauté de ce petit village de l'arrondissement de Douala 4e.

Voirie 5

Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala a effectué ce samedi  13 mai 2017, une descente sur terrain. Objectif : évaluer certains chantiers en cours d'exécution dans la ville de Douala. C'est le site de construction du quai à destination de Manoka qui a accueilli la délégation dans laquelle figuraient Manfred Mbassa, le directeur général de la SAD, la société d'aménagement de Douala et Jean Pierre Mbousnoum, le délégué régional des travaux publics pour le Littoral. Une barge flottante destinée au transport de plus de 250 personnes, des biens et autres matériels, acquis à 450 millions de F.CFA par la CUD, constitue le principal moyen d'accès vers cette île de l'arrondissement de Douala 6e.La descente du délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala s'est poursuivie dans les chantiers d'accès à la nouvelle ville de Bonamatoumbe, arrondissement de Douala 4e, où est en cours d'exécution le projet de construction concertée de 1000 logements collectifs et de 144 logements individuels, des commerces, hôpitaux, équipements sportifs et scolaires, hôtels etc... sur 300 hectares de superficie.

Fritz Ntone Ntone a mesuré l'ampleur du chantier attendu, soit en ce qui concerne l'aménagement des voies d'accès, la libération des emprises et le curage des caniveaux et drains secondaires bouchés par des ordures diverses. 

Pour les voies d'accès regroupant More Paragon, Sodiko et Bonendale, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala a procédé au lancement officiel de la 1ère phase des travaux du tronçon More Paragon-Bonamatoumbe comprenant plusieurs ouvrages, dont deux ponts déjà achevés. La 1ère phase des chantiers de Sodiko et Bonendale, ultime étape de la descente sur terrain de ce 13 mai 2017, s'est achevée par un échange avec les populations du village Bonamatoumbe, qui accueillent la nouvelle ville en construction. Échange au cours duquel ces dernières ont émis le désir d'une amélioration plus rapide de leurs conditions de vie.