Josy MAUGER | 11-07-2017 09:11

semence

En visite à l'IITA de Nkolbison, ils ont sollicité l'appui technique de l’institut pour rebooster l’agriculture dans les régions du Nord et de l'Extrême-Nord.

Une délégation de dix parlementaires de l'Assemblée nationale issus des régions du Nord et de l’Extrême-Nord ont visité vendredi l'Institut international d’agriculture tropicale (IITA) de Nkolbison à Yaoundé. Selon Kamssouloun Abba Kabir, député, chef de cette délégation, ils sont venus solliciter l’appui de l’Institut et découvrir les actions menées notamment dans le cadre de la recherche appliquée et le renouvellement des semences.

«Avec tous les phénomènes de sécheresse, de calamité naturelle et d’insécurité qui sévissent dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord, les stocks de semences des paysans ont pratiquement disparu, entraînant l’arrêt des activités champêtres», explique-t-il.


Mis au courant de l’expérience menée au Nigeria par l’IITA, ils souhaitent aussi que les deux régions profitent d’un programme similaire. Il s’agit en fait du renouvellement des stocks de semences de céréales plus précisément du maïs.

Cet appui de l’institut a permis aux paysans ayant abandonné l’agriculture à cause de l'insécurité de revenir vers les champs avec des semences locales améliorées. « Il est donc question de reproduire cette expérience dans les zones vulnérables du Nord  et de l’Extrême-Nord du Cameroun », souhaite Kamssouloun Abba Kabir.

Il précise que l’initiative de cette descente à l’IITA est du président de l'Assemblée nationale qui a reçu il y a peu la visite des membres de l'institut dans le cadre de la célébration de leurs 50 ans. Rachid Hanna, représentant résident de l’IITA-Cameroun, a indiqué que le processus se fera avec l’appui d’autres institutions internationales et nationales.

Il ajoute que la rencontre avec les députés a permis aux deux parties d’échanger et de mieux comprendre quels types d’intervention l’institut peut apporter au Cameroun, notamment dans le septentrion. Le représentant résident a promis leur apporter un soutien pour ce qui est des semences de riz, légumes, sorgho, niebe et de maïs.