Mireille ONANA MEBENGA | 06-08-2017 14:47

 

116926560

Divers projets d’aménagement, de requalification et de réhabilitation des voiries engagés.

L’arrondissement de Douala V va connaître une importante amélioration de sa voirie sous peu. Des changements que les populations attendent avec impatience, en raison notamment des problèmes de mobilité parfois aigus. Pour cette seule raison, certains habitants ont changé de domicile, pour des logements plus proches du centre ville. C’est le cas de Marius M., cadre d’entreprise, qui explique : « Mes enfants sont au collège Libermann. Non seulement les embouteillages rendent nos déplacements difficiles, mais l’état de dégradation des routes n’arrange pas du tout les choses, d’où le choix d’avoir un appartement en ville ».


Ce chef de famille n’est pas le seul à avoir abandonné son domicile à cause de l’état des routes. Ils vivaient le long de l’axe Bassong-Pk14 – dont les travaux de réaménagement sont presque terminés, cela dit.


Un tour dans les services techniques de la Communauté urbaine de Douala (Cud) a permis de constater que de nombreux projets de réhabilitation, requalification et d’aménagement sont prévus pour l’un des plus grands arrondissements de Douala.
Les axes routiers situés derrière le lieu dit Mobil Guinness, d’un linéaire de 1796 mètres, seront aménagés en pavés pour un coût total 856 millions de francs. Le même type de travaux  est prévu du côté de Makepe BM et de « Bepanda  Ambiance ». En tout, 1170 mètres linéaires, pour un coût des travaux d’un peu plus de 979 millions. Il s’agit là de travaux de requalification.


Les travaux d’aménagement quant à eux concernent les voiries secondaires non revêtues. Il s’agit des axes de la paroisse Christ-Roi de la Cité-Sic, et du stade Marion. Ici, 1290 mètres linéaires, et 1,3 milliard F de coût des travaux. Les routes de la mosquée de Bonamoussadi,  de l’hôpital des Sœurs de Logpom jusqu’au lycée de Makepe, d’un linéaire total de 1747 mètres et d’un un coût total d’un milliard 703 millions, sont aussi concernées par l’aménagement.


Les voiries tertiaires, qui desservent l’hôpital général de Douala et la Cité des palmiers ne sont pas en reste. D’un linéaire de 1581 mètres, elles vont coûter plus d’un milliard de francs. Les travaux de réhabilitation de la boucle Kotto-Denver-Bonamoussadi, d’un linéaire de 2100 mètres, pour un coût total de 2 milliards 447 millions, sera bientôt lancée.


De source bien introduite, tous les marchés sont passés et les entreprises sont connues. Seuls les travaux d’aménagement de l’axe Pk13-Logbessou-Lendi-Mbangue, en tout 7,5 km, pour un coût total de 18 milliards F, restent à attribuer.