26 août 2017

Electricité : Une centrale thermique pour l’Extrême-Nord

 

Patrice MBOSSA | 

 

 

IMG_20170817_164903

 

Cette infrastructure de plus de 10 mégawatts, mise en service hier, vient mettre un terme au déficit énergétique dont la région a souffert ces dernières années.

La région de l’Extrême-Nord dispose désormais d’une centrale thermique. Bâtie sur une superficie de 3 750 m2, elle est logée au quartier Mayabé, dans la commune du deuxième arrondissement de la ville de Maroua. C’est une promesse du chef de l’Etat qui réagit ainsi aux doléances récurrentes des populations qui, il faut le dire, ont, ces dernières années souffert des délestages, conséquences logiques de l’étiage des eaux du barrage de Lagdo qui alimente la région de l’Extrême-Nord en énergie électrique. En effet, du fait de la baisse du niveau des eaux du fleuve Lagdo, le barrage éponyme, unique infrastructure énergétique d’envergure dans les trois régions septentrionales du Cameroun, ne débite plus qu’environ 30 MW d’électricité, sur une capacité installée de 72 MW.

Selon les informations livrées par l’ingénieur Dieudonné Keumegne, chef du projet « Aggreko International Power Project Dubai UAE », en charge de la construction de cette centrale thermique, cette infrastructure dont la production déclarée est de 10 MW a des installations pouvant lui permettre de produire 12 MW, pour soulager le réseau interconnecté Nord.


Cette réalisation rentre dans le cadre des mesures d’urgence prescrites par le chef de l’Etat en vue de résorber le déficit énergétique. Il est prévu, tout en face de cette centrale thermique, la construction en 2019, d’une centrale solaire d’une puissance de 15 MW. L’ouvrage réalisé par l’entreprise Aggreko bénéficie de la haute technologie de pointe. Du moins, c’est l’assurance donnée par Jean-Bernard Sadeu, le chef du projet de construction de la centrale  de Maroua. 


Pour ce qui est du personnel, cette infrastructure démontable et dont la mise en place n’a duré que trois mois emploie 30 personnes, à savoir 29 Camerounais et un Malien. La sécurité de cet important investissement est assurée par les militaires de l’armée camerounaise. L’infrastructure thermique qui tourne au gasoil est appelée à fonctionner 24h/24, afin d’assurer la fourniture permanente de la région en énergie électrique. Finis donc les délestages dans la région de l’Extrême-Nord ; du moins pour les prochaines années.

Posté par guyzoducamer à - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Electricité : Une centrale thermique pour l’Extrême-Nord

Nouveau commentaire