Regions
Rita DIBA | 01-12-2017 07:17

 

xx14453_P_19_ph1_H_pital

Pauline Nalova Lyonga Egbe installée mardi par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.

Nommée par décret présidentiel N°2017/568 du 13 novembre 2017, le Pr Pauline Nalova Lyonga Egbe a été installée dans ses fonctions de présidente du conseil d’administration de l’hôpital général de Douala (HGD) ce mardi 28 novembre 2017 par André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique. Occasion pour les responsables de la formation sanitaire de première catégorie et le reste du personnel de faire un peu mieux connaissance avec leur nouvelle Pca.

Le Pr Pauline Nalova Lyonga Egbe est surtout connue comme ayant occupé le poste de Vice-chancellor (équivalent du recteur dans le système francophone) de l’université de Buea de juin 2012 à juin 2017, date à laquelle elle a pris sa retraite.

Après 32 années passées dans l’enseignement supérieur camerounais. Cette belle carrière commence en 1985. De retour des États-Unis où elle a obtenu son Phd à l’université d’Ann Arbor dans l’Etat du Michigan, Mme Nalova Lyonga est recrutée comme enseignante à l’université de Yaoundé. Là où quelques années plus tôt, elle avait empoché sa licence en art et littérature.

Tout au long de sa carrière, le Prof occupera plusieurs postes de responsabilité, dont celui de directeur des affaires académiques de l’université de Buea (UB). Cette même institution où elle sera également deputy Vice-chancellor (vice-recteur) chargé des enseignements et de la professionnalisation. Avant d’accéder aux fonctions les plus hautes de l’UB.

Pour celle à qui le ministre de la Santé publique a adressé le qualificatif d’« universitaire chevronnée », être à la tête de l’HGD est un nouveau défi à relever.

En effet, l’hôpital a bénéficié d’un renouvellement de certains équipements sensibles du plateau technique et les travaux de rénovation de la structure sont en cours dans le cadre à la fois du contrat-plan et du Plan d’urgence triennal.

Le Planut pour lequel la formation sanitaire a bénéficié d’une enveloppe de 10 milliards F. Il s’agira donc pour Pauline Nalova Lyonga Egbe, comme l’a rappelé André Mama Fouda, de veiller à la bonne exécution de la réhabilitation selon les cahiers de charge des deux programmes.

D’ailleurs, précise le ministre, « nous aurons d’ici l’année prochaine un bel ensemble rénové ».

A côté de cela, la Pca devra veiller à ce que la fourniture en soins de santé soit toujours de haute facture, soutenir la formation des jeunes professionnels, conduire dans les meilleurs délais la révision du statut de cet hôpital, conformément à la loi de juillet 2017, etc.