« La solution hybride apporte des économies sur le plan financier et de la sécurité de la fourniture électrique… »

kont

Qu’est ce qui peut justifier le choix de l’hybride au lieu du solaire uniquement ?

Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Le solaire est adapté quand il y a du soleil. En cas de défaut, vous avez des problèmes. L’hydraulique est très bien quand il y a de l’eau mais, si la saison sèche est rude et vous n’avez pas d’eau, c’est un problème.

Les solutions hybrides vous permettent de tirer avantage des deux sources et de pouvoir moduler votre puissance. C’est-à-dire que, quand vous avez des pics de puissance à des heures de pointe, vous pouvez avoir des puissances supplémentaires qui viennent du thermique. De la même manière, quand vous n’avez pas un bon ensoleillement, vous ne pouvez avoir l’énergie solaire et dans ce cas le thermique est un bon recours.

Nous pensons aussi que cette solution permet de réaliser des économies sur le plan financier et de la sécurité de la fourniture électrique. C’est pour cette raison que nous pensons que c’est la meilleure.

On parle d’à peu près 7 sites où les études ont été menées, pour expérimenter ces types de centrales. Peut-on avoir une idée de ce que cela coûte en termes d’investissement ?

Ces 07 sites étaient plutôt les plus favorables à la construction des centrales hybrides, non pour l’expérimentation. C’est le site de Djoum qui est notre point d’expérimentation, c'est de ce site pilote que nous allons tout apprendre: est-ce que les panneaux doivent être orientés vers le Nord, le Sud, ou d'Est à Ouest ? Est-ce que l’inclinaison idoine c’est 10° ou 15° ? Quels types de modulateurs faut-il utiliser ? Combien de temps faut-il attendre pour nettoyer les panneaux, toutes les semaines ? Tous les mois ou tous les ans ?

Voilà les informations que nous recueillons aujourd’hui et nous allons aussi calculer quel est le bénéfice y relatif. Nous irons au-delà des sites identifiés et nous verrons toutes les localités isolées qui ont besoin de l’électricité, et nous proposerons des solutions.

Mais il faut dire que l’électricité nous appartient à tous. Et tous ceux qui peuvent contribuer à améliorer le bien-être de la population sont le bienvenu. Donc nous encourageons les investisseurs privés, nous encourageons les publics, nous encourageons les Camerounais à s’intéresser à cette source d’énergie qu’est le solaire. Et, s’ils ont besoin de notre accompagnement, nous serons là avec eux.

Vous annonciez 25 MW dans le Grand Nord il y a environ un an, pouvons-nous déjà avoir le chronogramme de ces projets?

Le chronogramme a été annoncé dans le Grand Nord et ce sera plus de 25 MW finalement. Puisque lors de ma dernière visite dans le Grand Nord, nous avons pris l’engagement de construire une centrale dans l’Adamaoua. Les appels d’offres sont en cours et leur ouverture est prévue pour le 15 février 2018. Les délais de travaux sont en principe de 12 mois. Donc, nous pensons que ces centrales seront mises en service entre mars et avril 2019.

https://eneocameroon.cm