Le Ministre des Travaux publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, a présidé le 01 mars 2018 la cérémonie officielle de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Mora-Dabanga-Kousseri sur la Nationale N°1, en présence du Ministre Délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense, Joseph BETI ASSOMO, du Ministre des Finances, d’autres membres du gouvernement, de la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour le Cameroun et des élites de la région de l’Extrême-nord.

dabanga

C’est avec une effervescence hors du commun que les populations, les forces vives, les élites, les riverains et les opérateurs économiques, ont accueilli l’annonce de la reprise des travaux de reconstruction du tronçon Mora-Dabanga-Kousseri, segment important du corridor Douala-Ndjamena, au cours de la cérémonie officielle de lancement tenue le 01er mars 2018 à Kousseri. Aux côtés du Ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI qui présidait le lancement officiel de cet important projet, les Ministres Joseph BETI ASSOMO en charge de la Défense, Alamine OUSMANE MEY des Finances, le Ministre délégué auprès du Ministre des Relations Extérieurs chargé de la coopération avec le Monde islamique, la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, et d’autres membres du gouvernement, élites et forces vives de la région de l’Extrême-nord, ont rehaussé d’un éclat particulier, ce moment fort symbolique qui n’a pas échappé aux autorités traditionnelles et religieuses de cette région, toutes aussi nombreuses.

Dans son discours, le Ministre des Travaux publics a précisé que les travaux de ce tronçon long de 212 km seront conduits par le Génie militaire, à travers un mécanisme innovant qui permet à l’Etat de continuer à assurer ses missions dans une zone sensible, celui de la Régie Axée sur les Résultats. Pour sa mise en œuvre, une enveloppe de 70 Milliards a été mobilisée par l’Etat du Cameroun et son partenaire financier, la Banque Mondiale dont l’intérêt pour la réalisation de ce projet n’est plus à démontrer, comme l’a souligné la Directrice des Opérations de cette instance dans son discours. Le projet proprement-dit consiste en la reconstruction de la Nationale N°1, section Mora-Dabanga-Kousseri, y compris le contournement de Kousseri (212 km). Ledit tronçon se subdivise en trois sections de travaux : Kousseri-Maltam-Dabanga (72,5km), Dabanga-Ndiguina-Waza (70,5km), Waza-Mora (62km) avec le contournement de la ville de Kousseri (7km). Il s’inscrit dans le projet CEMAC N°P079736 TTFP. Le projet comprend deux composantes : une composante principale englobant les volets exécution des travaux, contrôle, audit et une composante transversale articulée autour du Dispositif sécuritaire d’Appui aux Travaux, du mécanisme de Prévention et de Gestion des Plaintes (MPGP) et de la communication auprès des populations riveraines.

La route Mora-Dabanga-Kousseri à reconstruire, présenter un profil en travers de 10 m dont 1,5x2 m d’accotements et 3,5 x 2m de chaussée pour une longueur totale de 205 kilomètres. Les travaux comprennent l’installation de chantier, l’amenée et le repli du matériel, les travaux préparatoires, les travaux de terrassement, de chaussée, d’assainissement et de signalisation, la réalisation des équipements sociaux et la construction des stations de pesage routier. Les travaux de réhabilitation de l’axe Mora-Dabanga-Kousseri longue de 212 km seront subdivisés en 03 sections : -Mora-Waza : longue de 62 km, cette section devra subir un renouvellement entier en béton bitumeux (5cm), avec une couche de gravier concassé et une base de gravier de 5cm ; -Waza-Dabanga : avec ses 70 km et demi, ce tronçon sera complètement assaini .La pose des buses en béton et des nids de poules en béton sur la chaussée existante vont constituer ses travaux ;-Dabanga-Kousseri : la plus longue section, elle se verra entièrement recouverte de de béton bitumeux d’une épaisseur de 5cm, avec une fondation en gravier concassé et une base en grave bitumé de 12 cm. Les travaux vont s’exécuter pendant une durée de vingt-quatre mois.

En lançant officiellement les travaux de la Route Mora-Dabanga-Kousseri le 1er Mars dernier, le Ministre des Travaux publics a rappelé l’importance qu’incarne ce projet dans les grandes réalisations du Chef de l’Etat. Il a par ailleurs précisé que le gouvernement camerounais fournira encore plus d’efforts afin de doter les populations d’infrastructures de transport. Il est important de souligner que la signature d’un accord-cadre entre le Mintp et Joseph Beti Assomo, le Ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense, pour les besoins de la cause a eu lieu en avril 2017, Joseph BETI ASSOMO avait alors donné, les assurances de la bonne conduite des travaux par le Génie militaire.

Le projet de réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri est cofinancé par la Banque Mondiale et l’Etat du Cameroun. Il avait été interrompu en 2014 et les contrats résiliés avec l’entreprise en charge des travaux pour des raisons sécuritaires.
La reconstruction de cet axe routier va donner un nouvel élan à l’économie sous régionale, abolir le calvaire des voyageurs et apporter un souffle nouveau aux populations le long du tronçon.