27-l'image aérienne d'ouvrage d'art

La visite du chantier de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala phase 1 effectuée par le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, le 03 mai 2018 a permis de constater que la couche de base du bitume s’étend sur les quarante premiers kilomètres.
Malgré la saison de pluies pas propice à la construction des infrastructures routières, les travaux de construction de la première autoroute en terre Camerounaise ont considérablement évolué. Avec la libération des emprises du projet du point kilométrique (PK) 40 au PK 60 suite à la signature du décret d’expropriation, les travaux vont s’accélérer davantage. La visite de chantier effectuée par le Ministre des Travaux publics qu’accompagnait le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux publics chargé des Routes, Armand NDJODOM avait pour objectifs d’apprécier et d’évaluer le niveau d’exécution des travaux; d’évaluer la mise en œuvre des aménagements socio-économiques de base et d’accompagnement liés au projet; de formuler des nouvelles recommandations dans le but d’accélérer les travaux. Pour apprécier les réalisations faites, la délégation a marqué cinq points d’arrêt avec pour premier escale au PK7 où s’effectuent des travaux de protection des talus par pulvérisation des grains.
Au pk 16, sur la zone d’extension à exproprier pour le rétablissement de circulation et au pk 20 où sera construit l’échangeur de Lobo et les diffuseurs. Au pk 31, l’équipe projet a présenté la zone d’aménagement de l’aire de repos et les différents services possible que l’on peut retrouver sur cet espace. La visite s’est achevée au début de la section (pk40-pk60) qui va connaître l’accélération des travaux avec la libération de l’emprise du projet. Concernant l’avancement des travaux, l’état d’avancement global est estimé à 60,26%. Ainsi, les travaux de déforestation sont achevés entre le Pk0 au pk40 et la quantité des travaux est estimée à 3 095 000 m2 ; les travaux topographiques dont la construction des polygonales de base et les levées sont réceptionnés du PK0 jusqu’au pk42+700 ; la route d’accès est aménagée du pk0 au pk40 ; les travaux de décapage sont terminés du pk0 au pk20 et sont presque achevés sur le tronçon pk20-pk41, la quantité exécutée est estimée à 2 491 300m2 ; pour ce qui est des travaux des déblais meubles, les dépôts définitifs des déblais de mauvaise qualité sont réalisés sur l’emprise expropriée sur 200 m. La quantité cumulée de déblais exécutée est estimée à 13 949 00m3 ; Les purges sont achevées dans les zones de marécages du Pk0 au Pk20. Les travaux de substitution de mauvais sols des zones marécageuses avec des matériaux rocheux sont en cours d’achèvement sur la section PK0-40.
La mise en œuvre de la couche de forme en Grave Concassée est achevée entre le pk0+500 et le Pk20 alors que les travaux sont en cours sur la section comprise entre le Pk20 et Pk40. La mise en œuvre de la couche de base et de la couche de fondation est achevée entre le PK0+500 et le Pk20+300. Pour ce qui est de la libération des emprises des travaux, le décret d’expropriation qui libère entièrement la zone comprise entre le PK40 et le PK 20 a été signé, les ressources sont disponibles et il ne reste plus que la distribution de la ressource allouée aux riverains. La réunion de chantier présidée par le Ministre des Travaux Publics en présence de l’équipe projet et des autorités administratives a donné l’occasion au MINTP de formuler une recommandation à l’endroit de l’entreprise notamment la finalisation dans les brefs délais du nouveau planning d’achèvement des travaux.
Il a par ailleurs, rassuré les responsables de l’entreprise en charge des travaux du paiement des décomptes. A titre de rappel, il y a lieu de relever que l’autoroute Yaoundé-Douala commence en pleine forêt et s’éloigne vers l’Ouest en passant par les villages Nkongmessa, Nlongkarak, Lobo, Pan Makana et devra s’achever en cette première phase à l’échangeur de Bibodi au Pk 60 avec de préférence la mise à niveau entre Bibodi et Boumneybel, soit environ 10 km. Environ 872 employés sont mobilisés et répartis comme suit : 676 (77,52%) employés camerounais et 196 employés chinois soit 22,47%.