obama

La décoration en batiment qui gagne en popularité au Cameroun,  même à petite échelle pour le moment, donne un visage plus reluisant, raffiné et surtout exclusif à certains logements privés, principalement des grandes villes comme Douala et Yaoundé et toutes les autres capitales de région. Qu'il s'agisse de l'aspect des façades de murs extérieurs, clotures, ou de la décoration intérieure, les goûts les plus variés et audacieux des propriétaires et une offre de services de professionnels de plus en plus aguerris, laisse entrevoir un avenir radieux pour ce secteur d'activité, en adéquation avec une classe moyenne qui augmente et qui peut laisser libre cours à ses moindres désirs.

Obama Design est l'une des sociétés les plus en vue et experte en la matière, à travers des services de peinture, de traitement d'humidité ou encore de staff qui donnent un cachet particulier à bon nombre de d'habitations à travers le pays. Derrière cette entreprise légalisée en 2014, se trouve un jeune homme de 32 ans, passionné par l'art et le beau.  S’il réside désormais à Douala, WAFO WAGNE Lionel Hervé est né à Mbo-Bandjoun dans l'ouest du pays et y a effectué toutes ses études primaires et secondaires notamment à l'école Publique de Tessé, au Lycée Bilingue de Yom 3 à Bandjoun, au collège Voltaire à Bafoussam et enfin au Lycée de Bafoussam en seconde. 

Ayant perdu son père juste avant de composer pour le Probatoire, il déménage dans la capitale économique du Cameroun pour y résider avec son grand frère et obtient le BAC série D au collège INTAC de la capitale économique du Cameroun. Ses études supérieures, il les effectue à la faculté des sciences de l'université de Douala et y obtient une licence en Chimie. 

Il décide cependant de suivre une passion née dans sa plus tendre enfance pour le dessin et qui fait de lui l'un des meilleurs dans son domaine actuellement au Cameroun. Lionel Hervé Wafo nous entretient dans l'échange ci-dessous autour de sa passion, de la formation, de l'état actuel et de l'avenir de cette activité au Cameroun ainsi que des ambitions d'expansion de son entreprise. 

 

À partir de quel moment, de quel âge avez-vous rêvé, puis décidé que vous ferez le métier qui vous fait vivre aujourd’hui? Et qu’est ce qui vous a motivé dans ce sens?

 

Lionel Hervé Wafo : Pour dire vrai, j'ai commencé à penser à ce métier quand l'université me décevait avec son système LMD et un soir, comme je faisais souvent les peintures dans les chambres et maisons du quartier, mon tuteur me demande si je fais la peinture comme métier ou bien juste pour passer le temps en attendant voir autre chose. Je lui ai dis que j'ai de l'amour pour ce qui est beau et j'aime l'art. Il m’a répondu : ‘‘je voulais juste te demander de faire de ce travail ton métier et tu ne regretteras pas ’’. Il a immédiatement offert de réaliser la peinture intégrale de son collège et j'en ai tiré un bon bénéfice en peu de temps. C'est dès lors que j'ai commencé à y croire sérieusement, mais comme cela ne suffisait pas pour convaincre les camerounais, il fallait innover. Raison pour laquelle quand j'ai rencontré cet expatrié lors d’un séminaire et qui m’a montré ses photos de designs en bâtiment, je suis vite tombé amoureux de ceux-ci. Nous étions alors en 2011 et j'avais 25 ans. Voilà les motivations qui m'ont amené à faire ce travail. Sans ignorer que depuis l'enfance, j'étais un amoureux des dessins (romans, billets de banque, portraits et autres...) l'art a été ma passion depuis des années et faire des choses qui sortent du commun m'a toujours marqué.

 

Depuis quand avez-vous lancé vos activités sous le label Obama Design et quels sont précisément les services que vous offrez?

 

Lionel Hervé Wafo : C'est en 2014 que je légalise mon entreprise OBAMA DESIGN, mais qui fonctionnait bien avant. Nous offrons comme services le STAFF, Traitement d'humidité, Peinture bâtiment, décorations européenne et américaine qui sont les travaux de premier ordre mais en parallèle nous faisons déjà avec des partenaires de l'entreprise tous les travaux de second ordre.

Avez-vous eu besoin d’une formation particulière et que conseillerez-vous à un jeune qui est intéressé par votre métier pour y trouver son bonheur?

 

Lionel Hervé Wafo : Oui oui. Je me suis amélioré pendant trois (3) mois au Qatar. Puisque sans vous mentir je suis né avec ce don. Pour toute personne qui veut se former, mon entreprise reste disponible. La preuve en est que présentement j'ai 4 personnes qui sont en formation pour staff, peinture et décorations.

 

Que pensez-vous en général de l’habitat au Cameroun en général, mais précisément de la décoration extérieure et intérieur des maisons et autres bâtiments. Qu’est-ce qui selon vous manque le plus?

 

Lionel Hervé Wafo : L’habitat au Cameroun en ce qui concerne les décorations souffre énormément du fait que les énergies sont parfois épuisées quand les citoyens arrivent à cette dernière étape. La vie chère et les charges ne les laissent pas finir, même l'ouvrage avant d'accéder. Cette vie chère fait en sorte que certaines personnes, malgré le fait que les carreaux se dégradent et s’enlaidissent, préfèrent mettre les carreaux tout en sachant qu’ils en auront pour maximum 10 ans. D'autres s'amusent à carreler l'intérieur de la maison. Ce qui manque aussi, c'est l'importation des produits de décoration dans mon domaine qui n'est pas encore connu et je me bats tout seul pour les faire venir. Par exemple pour faire des couleurs bois, couleurs marbres, couleurs ciel et autres...

 

Quand on regarde les designs de vos créations, on y voit beaucoup d’audace, l’envie pour vous et pour vos clients de sortir de la monotonie et de l’uniformité habituelle dans les couleurs …

 

Lionel Hervé Wafo : Oui oui, je n'aime pas rester dans l'ordinaire. Pour convaincre la majorité de personnes, il faut traverser la pensée et travailler avec l'esprit. J'ai ce plaisir de faire chez chaque client une sorte d'exclusivité.

Même si de plus en plus de professionnels dans votre domaine se démarquent, vous êtes encore très peu nombreux. Pour vulgariser un peu ce métier, offrez-vous ou envisagez-vous d’offrir à des jeunes des formations pour partager votre expertise?

 

Lionel Hervé Wafo : C’est tout à fait vrai. Pour le moment, on a ce problème qui est celui du manque de professionnels et du folklore dans tous les domaines au Cameroun. Les jeunes ne veulent plus apprendre le travail et veulent seulement gagner immédiatement de l'argent. Ceux qui ont ce don de peinture ne veulent pas s'améliorer dans ce domaine de décorations et aussi restent ordinaires, même dans le staff. De peur que la demande ne soit supérieure à l'offre, je suis en train d'envisager à la longue insérer ce programme dans le programme universitaire en BTS pour pouvoir transmettre ce domaine à plusieurs citoyens camerounais. Je suis rassuré que dès que les camerounais vont connaître ce domaine, il sera difficile de satisfaire tout le monde.

 

Pour finir, comment se porte Obama Design en termes de sollicitation des clients, êtes-vous débordé par la demande? Et quels sont les projets de votre entreprise dans les proche et lointain avenirs?

  

Lionel Hervé Wafo : OBAMA DESIGN pour le moment est sollicité par tous ceux qui savent ce que nous faisons. Mais je ne peux pas dire que nous sommes débordés parce que nous réussissons à satisfaire tous nos clients dans toutes les villes et dans le délai prévu dans nos contrats. Mais qu'à cela ne tienne, je prends déjà les dispositions pour augmenter l'équipe puisque ceux que je forme, je les garde comme employés et je pense également établir d'autres bureaux dans les villes de Yaoundé, Bafoussam, Kribi, dans le Nord et à long terme dans tout le pays.