C’est en prenant conscience véritablement de l’immense déficit du point de vue de l’accès à l’énergie électrique dans le pays, en zone urbaine et rurale, que le jeune Éric Nyasse, né il y a 28 ans à Bafoussam, décide, avec trois partenaires employés, de se lancer en affaires dans le domaine de l’offre de solutions pour l’accès à l’énergie renouvelable à un prix abordable.  

 

nyasse

Le jeune homme qui se dit déterminé à promouvoir l’énergie solaire dans son pays, a obtenu son premier diplôme professionnalisant, le CAP en électricité en 2008 Bangangté. Par la suite, il engrangera successivement en 2015 le diplôme de formateur en électricité à l’Eniet de Douala, ainsi qu’un diplôme de qualification professionnelle en Énergie renouvelable.

Il se lance donc naturellement dès 2016, alors qu’il est encore étudiant, dans l’aventure entrepreneuriale en créant Green Light Energie Of Cameroon, une entreprise qui trace progressivement sa route dans un secteur d’activité de plus en plus concurrentiel et en expansion et qui séduit de plus en plus de ménages camerounais.

Éric Nyasse nous présente ici sa start-up qui opère pour l'instant dans le Littoral et l'extrême et qui ambitionne  de couvrir sous peu l'ensemble du territoire.

 

Comment en êtes-vous arrivés à vous lancer dans la création d’une entreprise de vente de produits et matériels de l’énergie solaire?

Éric Nyasse  : Après avoir effectué plusieurs stages en entreprise  et effectué plusieurs voyages dans le pays, je me suis rendu compte du manque en énergie  et des besoin des  populations dans ce sens. Étant du genre à vouloir travailler à mon compte, je me suis demandé comment apporter une solution en créant une entreprise pouvant offrir service et produit.

 

Présentez-nous justement votre société GREEN LIGHT ENERGIE OF CAMEROON :

Éric Nyasse  :  GREEN LIGHT ENERGIE OF CAMEROON  est une START up camerounaise  en pleine expansion ayant pour objet  la fourniture des services  et produits de qualité dans le domaine des énergies renouvelables à bas prix. Parmi nos services, il y a la vente ; l’installation et la maintenance des équipements solaires, l’installation et la maintenance des installations électriques résidentielle et industriel, la vente et l’installation des équipements de vidéo surveillance, contrôle d’accès et  détection d’intrusion et incendie. L’entreprise est née en fin 2016.  Son siège est pour le moment à Douala- NEW Bell- boulevard de la réunification. La Green light dispose pour le moment de trois employés tous associés car l’entreprise n’a pas encore assez de fonds.

Dans quelles villes ou régions du Cameroun intervenez-vous et quelles sont vos ambitions dans ce sens ?

Éric Nyasse : Nous  intervenons pour le moment dans la région du littoral et de l’extrême nord et ambitionnons intervenir sur toute l’étendue du territoire.

 

Quels sont les principaux avantages pour un éventuel client d’utiliser l’énergie solaire par exemple pour ses besoins quotidiens à la maison ?

 

Éric Nyasse : De disposer d’une énergie fiable et verte sans interruption, ne plus avoir à payer des factures d'électricité, disposer de l'électricité sans plus songer au délestage et bénéficier d'une source d'énergie stable et fiable.

 

Quels services offrez-vous après la vente et/ou installations des équipements et quelles garanties ont les clients que les matériels ne seront pas à changer à moyen terme étant donné que la technologie ne cesse d’évoluer ?

 

Éric Nyasse : Nous offrons un service après vente  et une garantie fonction de l’équipement. De plus, nous installons et assurons la maintenance gratuite la première année. Le matériel ne saurait être changé à court ou moyen terme, car nous vendons et installons du matériel neuf de dernière génération et offrons des garanties.

 

Il semble que s’équiper en appareils fournisseurs d’énergie solaire soit d’un coût très élevé surtout au départ. Offrez-vous des options de paiement échelonné pour vos clients ?

 

  • Éric Nyasse : Pas du tout. S’équiper des appareils en énergies solaire n’est pas du tout cher tout dépend du standard que l’on veut

Exp : si tu veux une voiture de luxe tu doit  mettre les moyens nécessaires à son acquisitio, et si tu n’as pas les moyens, tu te contentes  de la petite voiture. C’est ainsi avec les systèmes solaires.

Qu’à cela ne tienne,  nous offrons des possibilités sous réserve de signature d’un contrat d’un payement échelonné.

 

La concurrence est rude dans ce domaine des énergies renouvelables en général mais de l’énergie scolaire en particulier. Comment faites-vous pour tirer votre épingle du jeu, et qu’est-ce que vous offrez de plus à vos clients pour qu’ils vous choisissent ?

 

  Éric Nyasse : Il est vrai que la concurrence est rude  dans ce domaine mais pas du tout saturé ce qui nous donne de possibilité d’avoir notre part du marché et aussi de nombreuses entreprise prennent  pas la peine de sensibiliser les populations sur l’importance de cette source d’énergie et nous en allant vers ses populations et en proposant des services de qualité et de proximité a des prix défiant toutes concurrences  nous parvenons à nous en sortir.

 

Le marché de l’énergie solaire est vaste avec l’avantage que le Cameroun est bien alimenté en soleil en plus du fait que le chemin est long pour que la majorité des camerounais aient un accès constant et permanent à l’énergie électrique. Est-ce à dire que tout est rose pour ce secteur, pour votre entreprise en particulier ou alors quelles sont les principales difficultés auxquelles vous faites face ?

Éric Nyasse : Nous ne pouvons pas dire que tout est rose pour nous car nous rencontrons encore beaucoup de difficultés d’abord sur le plan des habitudes des consommateurs qui ont toujours cette croyance que le solaire c’est pour les riches  et ensuite l’accès difficile des zones enclavées et en manques d’électricité ainsi que  les politiques locales.

 

L’État a du mal à couvrir l’ensemble du pays en ce qui concerne l’accès à l’énergie électrique, notamment dans les zones rurales. Quels conseils s’il vous en était demandez, donneriez-vous au gouvernement pour combler les besoins énormes au plus vite que ce soit en zones urbaine ou rurale

Éric Nyasse : Merci pour cette question. S’il m’était demandé de proposer une idée la première sera de demander à l’état de libéraliser l’entreprenariat dans ce domaine en laissant des particulier crées et exploités des centrales solaires dans les zones nécessitant une couverture en électricité.  Ensuite appuyiez les entreprises qui développent des projets dans le sens à travers les collectivités décentralisées.

Enfin, dites-nous quels sont les projets à court terme, moyen terme et long terme de votre entreprise.

 Éric Nyasse : A court terme, nous voulons sensibiliser et fidéliser les camerounais sur la question des énergies renouvelables et former des jeunes camerounais dans la pratique de ce domaine. À long terme, nous voulons nous positionner comme l’un des leaders  dans la fabrication et la commercialisation des équipements solaires  et permettre à chaque ménage d’avoir un panneau solaire sur son toit.

 

Contact Green Light Energie of Cameroon : 650998515/685289650/693296456

nyasseeric@yahoo.fr et martial nyasse gmail.com