Regions

Alliance NYOBIA | 26-07-2018 07:04

doul

Les précipitations enregistrées dans la matinée d’hier ont notamment perturbé la circulation vers la sortie Est.

Un pont provisoirement submergé en début de matinée entre Makepè et Bepanda. Une voie piétonne emportée à Elf, lieudit « Non glacé », des habitants de Bonabéri, vers Fermencam qui doivent tenir leurs chaussures en main pour marcher, les employés qui arrivent en retard au travail… Les pluies qui se sont abattues hier matin sur la ville de Douala ont eu des effets presque habituels.

Presque, parce que cette fois, ils ont été enregistrés au lieudit Cogefar, à l’entrée Est de la ville (qui conduit vers Edéa, et, plus tard, à Yaoundé). Sur le site, le bloc technique, composé d’un ensemble de buses formant le petit pont construit ici, et appelé justement « Pont Cogefar », a cédé face à la pression des eaux.

Il s’en est suivi une interruption de la circulation. Dans la foulée, la voie de sortie (ou d’entrée) de Douala a été momentanément déviée du côté de Ndokoti-Yassa.

De source officielle, le Mintp a instruit à l’entreprise à l’œuvre pour cette déviation, longue d’environ 300 mètres, de l’achever dans les trois jours, afin que soit érigé un nouveau dalot définitif à l’endroit qui a cédé hier.

Ceci pour que la circulation reprenne normalement sur la voie principale. Il faut relever que le site de rupture avait déjà enregistré pareil incident il y a moins de deux ans. La ville de Douala avait alors connu, partant de ce point, un embouteillage d’une rare (et peut-être inédite) envergure.