12 août 2016

Interview Flavien Kouatcha, fondateur de Save our Agriculture

L’interview Flavien KOUATCHA, le fondateur de Save Our Agriculture, start-up qui milite en faveur de l’agriculture, décide de faire la différence grâce à l’Aquaponie, nouvelle forme d’agriculture qui associe une culture de végétaux en symbiose avec l’élevage de poissons.   Bonjour Flavien, pouvez vous nous expliquer ce qu’est Save Our Agriculture ?   Save Our Agriculture est une jeune entreprise qui est née du souci d’apporter aux petits producteurs des zones rurales, des solutions à leurs difficultés avec la... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 17:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 juillet 2016

Le porc en vedette

 Josy MAUGER National - Economie Au marché 8e à Tsinga, la bête est de plus en plus appréciée, faute de poulet. La tendance n’est plus au porc bien gras traînant ses bourrelets, mais plutôt à une race fine sans superflu de gras. Pour les vendeurs de porcs installés au marché dit 8e à Tsinga, c’est du porc « sec ». Et ils sont formels, leur produit se vend de plus en plus depuis quelque temps. « Depuis que la grippe aviaire a touché la filière volaille », explique Célestin Etémé, grossiste. Les... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 juin 2016

Comment se lancer dans l'aquaculture

 Michèle FOGANG National - Economie La pêche nécessite des moyens financiers mais aussi un espace constructible et une expertise technique.   Le développement d’un étang de poisson est fonction des moyens et de l’espace disponible. Déjà, on distingue le système extensif, semi intensif et intensif. D’après Divine Nagla Tombuh, sous directeur de l’aquaculture au ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) trois préalables sont nécessaires pour l’aménagement d’un étang aquacole notamment, la... [Lire la suite]
20 novembre 2015

Les travaux du plan d'urgence ont démarré à Ngaoundéré

Brice MBEZE / Cameroon-Tribune  Le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, était sur le site du futur abattoir moderne mardi dernier pour évaluer le projet. Village Wackwa. Une plaque nouvellement conçue plante le décor. Erigée en bordure de la route Ngaoundéré-Meiganga, au niveau du pont de la Vina, elle annonce le démarrage des travaux de construction de l’abattoir moderne de Ngaoundéré. A 500 m de la route, un terrain vaste et nu est en train d’être aménagé. Deux engins s’activent à creuser le sol. ... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 octobre 2015

La Production de poussins d’un jour prend des ailes

Marilyne NGAMBO TCHOFO/ Cameroon-Tribune La direction nationale de la Beac prévoit une forte demande de poulets à partir de ce mois d’octobre. Chez les accouveurs, les commandes enregistrées stimulent la production.   1000, 5000, 10 000 poussins d’un jour ? Il suffit de demander. A la Société industrielle pour la promotion de l’élevage au Cameroun (Siprec), le personnel s’active pour satisfaire les commandes. « Nous effectuons en moyenne trois livraisons de poussins d’un jour par semaine, soit... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 01:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 juillet 2015

6,5 milliards à distribuer en 2015 aux Regroupements agropastoraux

Félicité BAHANE N./Cameroon-Tibune Le projet ACEFA a procédé mardi à des remises de chèques de plus 35 millions de F à des producteurs du Mbam-et-Inoubou. 10 organisations de producteurs agropastoraux du département du Mbam-et-Inoubou dans le Centre, ont reçu des chèques d’une valeur cumulée de 35 millions de F mardi à Yaoundé. Des fonds octroyés par le programme d’Amélioration de la compétitivité des exploitations familiales agropastorales (ACEFA), pour le financement de leurs projets, notamment... [Lire la suite]

29 juillet 2015

Le Nigeria dans la Cimenterie, banque, petit commerce…: des investissements importants

Josiane TCHAKOUNTE /Cameroon-Tribune   Le Nigeria est présent au Cameroun dans différents secteurs économiques. Le 2 juillet 2015, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, reçoit un investisseur étranger. Il s’agit du nigérian Aliko Dangote, propriétaire d’une cimenterie qui vient d’entrer en activité à Douala, la capitale économique. L’usine qui emploie déjà 300 personnes a démarré avec une production journalière de 3 000 tonnes de ciment. L’investissement chiffré à 57 milliards de F d’après le... [Lire la suite]
29 juillet 2015

Emploi jeunes: on peut former en travaillant

Josy MAUGER/Cameroon-Tribune Un forum organisé par le ministère en charge de l’Emploi se tient depuis lundi à Yaoundé à l’effet de  développer ce type de modèle d’insertion socio-professionnelle. Un apprentissage basé sur l’alternance entre la théorie et  la pratique. Un type de formation qui séduit depuis quelque temps au Cameroun. Seulement, comme l’a expliqué le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), Zacharie Perevet, ce modèle d’enseignement est peu pratiqué et pas très bien structuré... [Lire la suite]
21 juillet 2015

De bonnes perspectives pour le secteur primaire au Troisième trimestre 2015

La Beac nationale a projeté l’évolution des activités économiques camerounaises pour ce trimestre. Quelques embellies sont notées par rapport à 2014 et au début de l’année 2015.   La direction nationale de la Banque des Etats de l’Afrique centrale vient de faire de dresser ses perspectives d’évolution des activités économiques pour le troisième trimestre 2015. Le test de conjoncture fait une comparaison entre les performances du secteur primaire en 2014, au cours du trimestre dernier et celles à venir. Quelques filières... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
01 avril 2015

Des privés en plein dans la production de poisson

En visite de terrain lundi  dernier à Yaoundé, le Minepia a marqué son encouragement aux initiatives visant à réduire les importations de poisson. Le Cameroun importe annuellement environ 200.000 tonnes de poisson, correspondant à un investissement de 100 milliards de F. Le ministre des Pêches, de l’Elevage et des Industries animales (Minepia), Dr Taïga, veut inverser tendance. « Nous devons limiter les importations en promouvant la production locale ». C’est dans cette perspective qu’il a effectué lundi dernier une... [Lire la suite]