Evaluation des projets inscrits sur la feuille  de route et remise des décorations à certains personnels  de ses services au titre de la Fête nationale du 20 Mai 2015, telle est la quintessence de la réunion de coordination présidée hier 20 juillet 2015 au Palais des Congrès de Yaoundé par le Ministre des Travaux Publics.

cordination (1)

Six mois après le lancement de l’exercice budgétaire en cours, Patrice AMBA SALLA a présidé le 20 juillet dernier la réunion de coordination des services centraux et déconcentrés élargie aux organismes sous tutelle du MINTP couplée à la cérémonie de remise des décorations à certains personnels  de ses services au titre de la Fête nationale du 20 Mai 2015. Ont pris part à cette réunion, le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux Publics, Hans NYETAM NYETAM, le Secrétaire général du Ministère des Travaux publics, Philémon ZO’O ZAME, les Inspecteurs généraux, les directeurs généraux,  les directeurs et assimilés ainsi que dix délégués régionaux. L’ordre du jour portait sur deux grandes articulations à savoir : les exposés des deux directeurs généraux notamment  le directeur général des travaux d’infrastructures, le directeur général des études techniques du MINTP et l’exposé de l’Inspecteur général chargé des questions techniques. A l’issue des trois exposés, il ressort les résultats ci-après :

Conception et construction de l’autoroute Yaoundé-Douala phase 1

Les travaux de déforestage se poursuivent du PK 10 au PK 20, le cahier de clauses techniques particulières est finalisé, les terrassements sont exécutés à 33 % du Pk 0 au Pk 20. Pour ce qui est des ouvrages d’art, 3 dalots sont en cours de construction sur les 10 premiers kilomètres du Pk 10 au Pk 20. La carrière du Pk 3+800 est fonctionnelle et produit les granulats pour les couches de fondation et de base ainsi que la fabrication de béton hydraulique. La construction des voies d’accès entre le Pk 0 et le Pk 10 est achevée et est en cours entre le PK 10 et le PK 20. Les études d’exécution se poursuivent sur les 10 premiers kilomètres.

Construction du second pont sur le Wouri à Douala

L’avancement  global du projet est estimé à 35 %, la fondation est achevée,  62 pieux sur les 82 prévus sont exécutés.  Concernant les piles-chevêtres, 02 chevêtres sont réalisés sur un total de sept. Les travaux supplémentaires ont démarré avec les travaux de terrassements côté Bonaberi exécutés à 40 %, le démarrage des travaux sur le passage inférieur de Dangote, 01 voussoir sur piles est en cours de réalisation sur les 07 prévus. Néanmoins, l’accident survenu le 20 janvier 2015 sur le chantier a considérablement ralenti les travaux.

Travaux d’aménagement de l’entrée Est et Ouest de la ville de Douala

Pour ce qui est de la pénétrante Est et concernant le tronçon 1, le taux d’avancement global est de 62 % pour une consommation des délais de 65 %. Le bitumage de la zone 1 du Pk 0 (marché des fleurs) au Pk 4+300 (Echangeur de l’aéroport) est achevé à 100 %. Le terrassement est achevé sur la Zone 2 (Echangeur de l’aéroport)  au Pk 6+775 (Boko Tradex) ; la construction de l’ouvrage d’art sur le Boulevard Nord-Sud est réalisée à 52 %, la construction de l’ouvrage d’art  sur la Dindé est exécutée à 62 % ; les ouvrages d’assainissement sont achevés sur la zone 2 et par conséquent, les 7 ouvrages prévus sont réalisés. Pour ce qui est de la pénétrante Ouest, le marché et les ordres de service de la maîtrise d’œuvre sont signés et notifiés, les études d’exécution sont achevées et les ordres de service des sous traitants et concessionnaires sont signés et notifiés.

Construction de la route Kumba-Mamfé

Cette route est divisée en deux lots. Concernant le premier lot Kumba- Kumbe-Bakundu -Nfaitock, le taux d’avancement global est estimé à 10 %. Les travaux de construction des bases-vies sont réalisés à 80 %, la plateforme des terrassements réalisés sur 60 % sur le tronçon N°1, les travaux de mise en œuvre de la couche de fondation réalisés sur 50 % du tronçon 1. Pour le lot 2, le taux d’avancement global est estimé à 8 %.  les travaux d’installation du chantier se poursuivent, les travaux de terrassement sont réalisés ainsi que les travaux de chaussée.

Travaux de bitumage de la ring-Road, lot1 Ndop-Kumbo long de 60,5 km

Les travaux de ce tronçon sont en arrêt mais exécuté à 98 %.

Réhabilitation de la route Dabanga-Kousseri 72,5 km et l’aménagement de la voie de contournement de kousseri

Les travaux sont en arrêt depuis le 17 mai 2014.

Construction de l’immeuble siège des services centraux du Ministère des Travaux Publics

L’état d’avancement des travaux de construction de  l’immeuble R+10 est de 11 % pour une consommation des délais de 15%.  Les terrassements sont effectués à 100%,  l’installation et l’implantation réalisées à 80 %.

Entretien de 100 km de route en terre aux produits stabilisants, l’entretien périodique de 55 km de routes bitumées et l’entretien courant de 1000 km de routes bitumées

Pour ce qui est de l’entretien aux produits stabilisants au CON-AID, on note un retard dans le processus de contractualisation. Concernant l’entretien de  55 km de routes bitumées (Maroua- Moussourtouk 30 km et Ngaoundéré – Garoua 25 km, l’on retient que les travaux sont exécutés sur 30,24 km soit un taux d’exécution de 72 % sur l’axe Maroua-Moussourtouk et 25 km de route réhabilitée sur le tronçon Ngaoundéré – Garoua. Concernant l’entretien périodique de 1000 km de routes bitumées, 760 km sont entretenus dans le réseau Sud et Ouest.

Programmes des études techniques

De la présentation faite par le Directeur général des Etudes Techniques, il ressort que plusieurs études sont menées par le Ministère des Travaux publics. Concernant la construction des ouvrages d’art sur la  Benoué,  le troisième pont sur le Wouri, l’on peut retenir que les marchés sont signés et attribués. Quant aux études de faisabilité des tronçons de chemin de fer Edéa- Kribi et Douala- Limbé, le processus d’évaluation des offres est en cours. Pour ce qui est des études d’audit technique et études détaillées pour la mise aux standards internationaux des aéroports internationaux du Cameroun, l’appel d’offres a été infructueux. Du point sur la reforme de l’appropriation de la réforme de la maîtrise d’œuvre technique introduite par le décret n° 2014/3863/PM du 21 novembre 2014, l’on a relevé que plusieurs séminaires interrégionaux ont été organisés ainsi qu’un atelier de synthèse pour sensibiliser les différents acteurs sur la portée de cette réforme.

Le troisième exposé présenté par l’Inspecteur général des questions techniques a permis d’évaluer les performances des différents services du MINTP. Cette évaluation trimestrielle permettra d’attribuer une note à chaque service ce qui permettra de mieux suivre leurs activités.

A  l’issue de la réunion, le chef de département a prescrit plus de rigueur et de précision dans le suivi des projets, il a promis récompenser les bons éléments et sanctionner les paresseux.