Le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi a reçu le mardi 19 avril 2016 en audience, M. Wang Lin, vice-président du consortium chinois, China Poly Group Corporation et Président de Poly Technologies. Au menu des échanges, l’intérêt du groupe chinois pour la conception, la construction et l’exploitation de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala.

_DSC4036

Après l’audience à lui accordée par le Chef de l’Etat vendredi 15 avril 2016, le vice-président de China Poly Group Corporation a été reçu le mardi 19 avril 2016 par le Ministre des Travaux publics. Cette audience était justifiée par l’intérêt du groupe chinois pour la réalisation de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala, projet lancé par le Président de la République, Son Excellence Paul Biya et qui fera bientôt l’objet d’un Appel public International à Manifestation d’intérêt.

Dans ses propos, M. Wang Lin, leader d’une des entreprises chinoises internationales réputée pour son expertise et son savoir-faire, a manifesté son intérêt pour cette deuxième phase de la première ligne autoroutière du Cameroun et a souligné que plusieurs autres grandes entreprises chinoises se sont associées au groupe pour proposer au Cameroun une offre de conception, de construction et d’exploitation de l’infrastructure.

Pour preuve, le Consortium chinois a déjà pris l’attache d’un bureau d’études techniques pour la réalisation des études de faisabilité et d’autres types d’études indispensables à la réalisation du projet. L’intérêt du groupe chinois pour la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala avait déjà été manifesté lors de l’audience accordée par le Chef de l’Etat au vice-président de China Poly Group Corporation, au mois d’août 2015. Sur la base des relations bilatérales entre le Cameroun et la China, le groupe avait alors réaffirmé son engagement à accompagner le Cameroun dans sa marche vers l’émergence, en tant que partenaire stratégique. Le Ministre des Travaux publics a pour sa part remercié le Consortium pour l’intérêt qu’il porte à la mise en œuvre de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase 2) et a mentionné que les actions menées actuellement par la China Poly Group Corporation, tant en ce qui concerne les études de faisabilité du projet et l’appui des autres entreprises chinoises spécialisées dans la construction des infrastructures, constituent non seulement des signes forts de la réalisation effective de ce projet du Chef de l’Etat, mais aussi, une garantie sur la qualité de l’infrastructure à construire.

La construction de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala a été autorisée par le Président de la République. A travers ce projet, le gouvernement se propose d’assurer la fonctionnalité de transit, la desserte et la liaison entre les zones de production, les zones de consommation et le marché extérieur ; la facilitation du trafic, à partir et en direction des trois pôles portuaires à savoir : Douala, Kribi et Limbé et d’améliorer leur liaison avec la ville de Yaoundé. Le tronçon d’autoroute concerné par ce projet est celui de l’autoroute Douala- Edéa, sur 65 kilomètres avec mes voies de rétablissement sur la Route nationale N°3 à l’entrée de Douala (5,2 km) et à Edéa (20 km. La bretelle autoroutière à réaliser est celle de l’intersection Yaoundé-Douala, Edéa-Kribi avec deux échangeurs dont l’un au Nord d’Edéa et l’autre au Sud de la même ville. Le projet intègre aussi bien la conception, la construction et l’exploitation de l’autoroute Yaoundé-Douala.

Créé en 1993, China Poly Group Corporation est l'une des 117 entreprises d'État «centrales», contrôlées au plus haut niveau et dont les réalisations contribuent fortement à l’essor économique de la Chine. Il s’agit d’un véritable poids lourd de l’économie chinoise et mondiale dont les champs d’action s’étendent également à l’exploration pétrolière, la construction des infrastructures énergétiques ainsi que les activités liées à l’exploitation du charbon et du minerai de fer. Des secteurs pour lesquels le Cameroun présente un potentiel enviable.