Régional

Rita DIBA | 12-12-2016 00:08

 

15541087_1529544980394308_6144908392722630068_o

 Le personnel de l’hôpital a reçu vendredi dernier des félicitations du ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.

«J’ai effectivement trouvé un endroit où quelqu’un peut s’arrêter et avoir des informations. J’ai vu des panneaux d’orientation, j’ai vu qu’on pouvait contrôler certains accès par la vidéosurveillance… » Ce sont là quelques appréciations par lesquelles André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique, a tenu à féliciter l’hôpital Laquintinie pour la mue qui s’y opère. C’était vendredi,  9 décembre 2016, journée de l’excellence dans la formation sanitaire à Douala, où les meilleurs employés ont été récompensés dans trois catégories : personnel administratif, personnel médico-sanitaire, personnel sanitaire. Où également des salariés de la structure admis à faire valoir leurs droits à la retraite ont reçu des cadeaux d’aurevoir.


Pour les meilleurs employés, Fritz Ntonè Ntonè, président du comité de gestion de l’hôpital Laquintinie, par ailleurs délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, a annoncé quelques avantages dont ils vont pouvoir bénéficier dès cette année, notamment 50% de réduction sur les frais de permis de construire. Quant à l’hôpital, pour 2017, il va bénéficier de 110 millions de F pour la réhabilitation de certaines infrastructures. Des travaux qui vont rentrer dans le plan triennal de développement de Laquintinie annoncé par le directeur, le Pr Louis Richard Njock. Ce dernier a tenu à faire le bilan du plan d’urgence qu’il a mis en place depuis son installation en avril dernier. Avec cette conclusion : « l’hôpital Laquintinie est à nouveau fréquentable. Mieux, il a redoré son blason ».


Autre bilan, celui du Minsanté, sur une année 2016 « très difficile » pour le secteur de la santé en général et Laquintinie en particulier. Entre autres, il a tenu à saluer la bravoure et l’efficience du personnel de la formation dans la gestion du flux d’accidentés du drame de la catastrophe ferroviaire d’Eseka. Une gestion qui a d’ailleurs valu à l’hôpital de bénéficier d’une prime d’excellence de 5 millions de F du chef de l’Etat. « Nous allons faire des efforts importants, nous devons absolument nous organiser pour que cet hôpital soit à même de répondre efficacement à la Can 2019 », a projeté André Mama Fouda, en évoquant déjà les perspectives.

 

__________________________

 

Douala : l’Hôpital Laquintinie en fête

Le Ministre de la Santé Publique a présidé le 09 décembre 2016, la cérémonie officielle de la Journée de l’Excellence de l’Hôpital Laquintinie de Douala.


A son arrivée dans ladite formation sanitaire, André Mama Fouda s’est rassuré de l’application effective des directives sur l’accueil, l’orientation et la prise en charge des patients. A cet effet, le Minsante a apprécié la mise en place à l’entrée principale de l’Hôpital, du service d’accueil et d’orientation, du système de vidéosurveillance, des panneaux d’orientation et a par la suite visité le pavillon de pédiatrie réhabilité pour le grand bonheur des mamans.

La fête de fin d’année dans les hôpitaux en général et à l’hôpital 


Laquintinie en particulier est l’occasion de voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché au courant d’une année, mais surtout de regarder l’avenir. André Mama Fouda a déclaré avoir apprécié la bonne ambiance trouvée au sein de l’hôpital.

« Le message que j’ai voulu donner, c’est de continuer dans cette direction, parce que nous devons absolument préserver l’image de l’hôpital mère de Douala, car c’est un hôpital où la population la moins nantie peut trouver des soins de qualité.

Mais surtout aujourd’hui, nous devons nous préparer pour la can 2019. Il reste 02 ans et il faut rapidement réfléchir sur les axes pour lesquels nous devons encore apporter plus de soins pour que cet hôpital puisse répondre à l’afflux de la population et aux exigences de la Confédération Africaine de Football (CAF), car c’est un hôpital retenu pour servir de référence au niveau de la can 2016 ».