Marie Christine NGONO | 11-01-2018 22:49

 

700x380xx1347_P_16_ph01_Coop_ration

Cette somme a été offerte à l'hôpital Magribi Ico Eye Institute hier dans la Lékié par l'agence gouvernementale Overseas Private Investment corporation.

Deux millions de dollars (environ 1,091 milliard de F), accordés à l’Hôpital Magribi Ico Eye Institute (Micei), comptant pour les frais de financement de soins oculaires pour les malades atteints de la cataracte au Cameroun. Somme allouée à cet institut hier à Oback dans la Lékié, par David Bohigian, vice-président de l’agence gouvernementale Overseas Private Investment corporation (Opic). Accompagné d’une forte délégation du gouvernement américain, ainsi que de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin, le vice-président a pu visiter l’ensemble de l’hôpital. Bloc opératoire, salle de réveil et de surveillance postopératoire, salle de nettoyage des instruments chirurgicaux, salle de cours polyvalente, bibliothèque, service optique, salle des consultations spécialisées entre autres, sont passées au peigne fin de cette délégation américaine. Compte tenue du pourcentage élevé de malades atteints de la cataracte au Cameroun, soit 55%, l’Opic a remis de manière symbolique un kit de traitement de cette affection aux responsables de l’hôpital Magribi Ico Eye. La prise en charge continuera avec la disponibilité, tranche par tranche, du financement américain de plus d’un milliard de F sur cinq ans. Ouvert depuis le 29 mars dernier, l’Hôpital Micei se félicite déjà des soins effectués sur les patients. « Depuis son ouverture, nous avons procédé à 591 opérations de la cataracte. Nous pensons que cette année, on va pouvoir allez au-delà de 2500 opérations », a confié Henri Nkumbe, directeur médical de l’Hôpital. Cette institution ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Son défi est de s’étendre davantage dans les zones reculées pour pouvoir servir les personnes défavorisées à travers des consultations gratuites et l’accès à la chirurgie de la cataracte. Il poursuit toutefois un triple objectif: donner les soins de qualité, participer à la formation des professionnels de la santé non seulement pour le Cameroun mais aussi pour les pays de la sous-région, et troisièmement aider les communautés qui sont défavorisées.