installation-jean-marie-louis-badga

Jean Marie Louis Badga, a été installé officiellement dans ses fonctions vendredi dernier à Yaoundé.

Mauvaise structuration, insuffisance de formation des promoteurs et difficile accès au financement. La petite et moyenne entreprise (PME) camerounaise demeure dans un environnement précaire.

Toutes choses qui ne lui permettent pas d’être compétitive. C’est dire toutes les attentes placées en l’Agence de promotion des PME (APME) et l’immense défi que doit relever Jean Marie Louis Badga, son directeur général, pour permettre à ce secteur de contribuer pleinement au renforcement de l’économie camerounaise.

 

C’est sous le signe de la modernisation que Jean Marie Louis Badga a placé son mandat à la tête de l’APME. Spécialiste en analyse et évaluation des projets, il a déjà conçu le plan de relooking de la PME camerounaise. Principaux axes de sa stratégie, l’accompagnement et le renforcement des capacités. « Nous allons réorganiser à la base la structuration de la PME et renforcer ses capacités d’accès aux financements. Un accent sera également mis sur la modernisation de sa gestion », a déclaré le premier directeur général de l’APME. En l’installant officiellement dans ses fonctions vendredi dernier à Yaoundé, le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Laurent Serge Etoundi Ngoa l’a invité à rester attentif aux attentes des PME en contribuant efficacement à leur décollage industriel.

Parmi les missions du premier directeur général de l’APME, l’amélioration de l’accès des PME aux marchés des capitaux. Au regard des attentes placées en la structure, elle devra, selon le ministre Laurent Serge Etoundi Ngoa, se structurer autour d’une combinaison optimale des ressources humaines et financières adaptées. Michel Nkenfack, président du groupement des PME du Cameroun, s’est dit inquiet quant à l’appréhension du bien-fondé de l’APME par les promoteurs d’entreprises. « Nous allons mobiliser les acteurs économiques et organiser des rencontres entre la Banque et l’APME ainsi que les opérateurs du secteur pour mener une réflexion permanente en vue de moderniser la PME », a-t-il déclaré. Premier pas de l’Agence, une convention avec Microsoft pour l’intégration des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et partant, la modernisation de sa gestion quotidienne. La note d’intention relative à ce projet qui sera signée dans les prochains jours, a été présentée par l’équipe de ce géant de l’informatique à l’entame de la cérémonie.

Au vu de la riche carrière professionnelle de Jean Marie Louis Badga consacrée à la promotion de l’économie camerounaise, longue de 30 ans, le Minpmeesa s’est dit convaincu du bel avenir qui attend la PME. Durant la cérémonie, la médaille de Chevalier de la valeur  a été décernée au nouveau DG.