Economie
Marilyne NGAMBO TCHOFO | 25-11-2016 12:11

 

xx2980_signature_convention_minefop_ecole_binguela

Une convention signée mercredi entre le MINEFOP et l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela. 

La formation des aviculteurs, provendiers, exploitants porcins et piscicoles de l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela (EPAB) va passer à une vitesse supérieure. La signature mercredi d’une convention de partenariat entre cette école et le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MINEFOP) va permettre de doper l’offre de formation de la structure. Il s’agira, dans les détails, de développer des référentiels et des programmes de formation, d’assurer la formation continue des formateurs de l’école, le recyclage, l’évaluation et la certification des apprenants entre autres. Pour le ministre Zacharie Perevet, ces mesures interviennent dans un contexte où « pour être inséré dans la vie active, il faut être formé. Nous sommes en train d’établir un apprentissage et une certification modernisés qui permettraient au centre de développer ses activités ».

Et de poursuivre : « Les jeunes qui sont formés ici devraient pouvoir bénéficier des appuis des programmes sous-tutelle et d’un meilleur suivi en fin de formation. »


En effet, l’EPAB, comme l’a rappelé son directeur, Roland Amougou Etogo, a pour mission de former les acteurs du domaine agrosylvopastoral, de veiller à l’insertion socio-professionnelle des jeunes formés, d’accompagner la création et la gestion des entreprises du secteur, ainsi que d’assurer le transfert des technologies. A moyen terme, le centre a l’ambition de devenir un technipôle agroalimentaire, à condition qu’il parvienne à surmonter les difficultés qui se présentent à lui notamment sa faible capacité d’accueil, la déficience de son plateau technique, de l’assistance et la mise à niveau.