De nombreux projets en cours dans la capitale économique pour accueillir la Can en 2019.

 

Maquette Hilton Hotel Douala

Au plan des infrastructures sportives, Douala disposera dans les prochaines années d’un stade moderne d’environ 50 000 à 60.000 places à Bwang-Bakoko, à l’entrée Est de la ville, selon la Communauté urbaine de Douala (Cud). A cela s’ajoutent le stade de la Réunification de Bepanda, le stade Mbappé Lépé, les Complexes sportifs de la Ksa et de Sabc notamment, plusieurs stades « d’entrainement » à l’Université…Sur le plan hôtelier, la ville dispose d’après la municipalité de 4 hôtels 4 étoiles (et 2 en construction), 14 hôtels 3 étoiles, 50 hôtels 2 étoiles, etc. « A l’horizon 2019, 4 nouveaux hôtels de 4 à 5 étoiles au moins, viendront significativement accroître cette offre hôtelière », confie Fritz Ntonè Ntonè, délégué du gouvernement auprès de la Cud.

Sur le plan des infrastructures, la ville dispose d’un réseau routier bitumé de près de 500 km qui s’étendra, lors des compétitions à près de 700 km. « Dans ce cadre, des mesures sont prises pour que déjà à l’horizon 2016, soit 3 ans avant la Can, les congestions perceptibles dans certains secteurs de la ville ne soient plus qu’un lointain souvenir.

 

HÔTEL LE SÉNAT (EN CONSTRUCTION)

 

Par ailleurs, à cette même échéance, les travaux de construction, en cours, du deuxième pont sur le fleuve Wouri seront achevés, permettant ainsi de rallier plus aisément la rive droite dudit fleuve et, par voie de conséquence, d’accéder aisément aux remarquables installations sportives de la Kadji Sports Academy (Ksa) qui se trouvent à quelques encablures de la ville et, qui sont particulièrement propices à un accueil de qualité des équipes attendues.

KRYSTAL PALACE (HÔTEL 5 ÉTOILES EN CONSTRUCTION PAR LE MILLIARDAIRE SAMUEL FOYOU)

 

Maquette Krystal Palace

Les travaux en cours d’aménagement des Entrées Est et Ouest de la ville, qui seront également achevés, permettront aussi un meilleur accès terrestre dans la Ville », ajoute Fritz Ntonè Ntonè. L’offre de transport public notamment, ainsi que le plan de mobilité urbaine de la ville devront cependant se mettre au niveau de l’évènement à venir. Dans le domaine des transports aériens, Douala dispose déjà d’un aéroport de classe internationale en cours de modernisation, et qui permet des liaisons aériennes directes ou indirectes avec le reste du monde. De son côté, la couverture sanitaire est organisée autour de cinq districts de santé et des services du Samu. Les hôpitaux de référence (hôpital Laquintinie, Hôpital général, hôpital militaire) et l’hôpital Gynéco-obstétrique de Yassa bientôt opérationnel, complètent ce plateau technique.

 

Source : Cameroon Tribune