Un nom, Run'Vit qui parle à tout bon camerounais, et une jeunesse enthousiaste et motivée par un projet que ses porteurs, Lionel Pindjou Domche, 23 ans et Cédric Lakoudji, 25 ans, tous deux diplômés en marketing, ont une vision très claire de leurs objectifs à long terme, qu'ils travaillent chaque jour, patiemment et avec confiance, à atteindre.


 

12075029_883239595094936_6374634584964863383_n

Officiellement créée il y a trois mois en 2015, même si elle avait commencé à opérer plus tôt dans l'attente de rassembler un capital suffisant pour effectuer les démarches de légalisation notamment, RUN'VIT, dont le siège social est basé à Douala dans la capitale économique camerounaise est une entreprise qui offre des services de transports de colis et courriers et mets des coursiers à disposition pour des entreprises et des particuliers.


Là où d'autres, la grande majorité d'entre nous, se désisteraient au premier obstacle, les partenaires de Run'Vit eux en affrontent à la pelle, parmi lesquels, et non des moindres, celui de la rareté des moyens financiers et par conséquent d'un des outils incontournables dans ce secteur d'activité. Run'vit ne dispose en effet d'aucun moyen de transports lui appartenant (véhicule ou motocyclette) pour l'instant, mais a tout de même réussi à convaincre, une multinationale, son principal client actuel, de lui confier ses colis, que l'entreprise met à disposition notamment en louant des motocyclettes.

Preuve de la témérité des promoteurs de RUN'VIT et de leur immense volonté d'Indépendance, c'est  le seul salaire d'un mois reçu par l'un des jeunes, malgré plusieurs mois de travail, qu'ils ont finalement légalisé leur entreprise.

Lionel Pindjou Domche, un des co-créateurs et Directeur Commercial et Marketing de Run'Vit évoque dans cet échange fleuve le parcours, les stratégies et les ambitions de cette jeune entreprise qui deviendra grande.

Ô Cameroun- NéoIndépendance : Quel a été jusqu'à présent votre parcours professionnel et d'entrepreneur ?

Lionel Pindjou Domche : Nous sommes des jeunes fraîchement sortis de l’école. Nous avons eu a travaillé dans une entreprise qui exerce dans l’activité de transit pendant juste 3 mois. Toutefois, RUNVIT existait déjà. Nous voulions juste avoir un peu de fonds pour nous lancer à proprement parler. Notre parcours d’entrepreneur est plutôt stimulant car, en l’espace de moins d’un an on a pu faire un grand progrès.

12650914_938073876278174_4897215963132881526_n

Ô Cameroun- NéoIndépendance : Vous êtes les créateur de Run'Vit, une société de messagerie basée à Douala. Quels sont les services offerts par Run'vit ?

Lionel Pindjou Domche : Les services offerts par RUNVIT sont le transport des colis/courriers, la mise à disposition des coursiers pour les entreprises et les particuliers, la livraison à domicile des colis/courriers et des services à valeur ajoutée (paiement à la livraison par le destinataire, livraison ultra express).

Ô Cameroun- NéoIndépendance : Qu'est ce qui vous a emmené à créer cette entreprise et quel est son historique ?

Lionel Pindjou Domche : La précarité de l’emploi au Cameroun a été l’un des facteurs moteurs de cette idée de création. En effet, juste après les études, nous avons constaté par nous-mêmes qu’avoir un emploi relève d’un réel défi. De plus, quand bien même vous en trouvez un, votre situation n’est parfois pas très différente de celle d’un esclave qui travaille dur jusqu’à l’épuisement  mais reçoit un maigre salaire ; salaire qui dans bien des cas se paie au compte-goutte et par séquence. Le désir d’indépendance a boosté notre moral et nous voulions prouver à la jeunesse que l’on peut s’en sortir soi-même. L’on n’a pas toujours besoin de tendre la main.  


En outre, nous voulions emmener les entreprises existantes à comprendre qu’elles ne doivent pas s’endormir sur leurs lauriers car, elles peuvent être supplantées par une entreprise embryonnaire au point qu'il soit trop tard lorsqu'elles s'en rendent compte. Les entreprises ont du mal à innover. Nous avons donc voulu imposer notre rythme aux entreprises exerçant dans le secteur de la messagerie au Cameroun.


Pour ce qui est de l’historique de RUNVIT, l’entreprise est entrain de prendre racine car, elle date de moins d’un an. Toutefois nous nous réjouissons de là où nous nous trouvons actuellement. En effet nous avons débuté notre activité dans la ville de Yaoundé. Nous n’avions aucun capital et souhaitions émerger sans demander une aide financière quelconque à qui que ce soit. Par la suite nous nous sommes rendu compte que la ville de Douala était très riche en opportunité comparativement à Yaoundé. Comme par providence, l’un de nous a pu trouve un travail dans une entreprise où il n’a reçu qu’un seul salaire mensuel durant toute la durée de son travail. C’est avec cet argent que nous avons pu légaliser notre entreprise. Nous avons constitué le dossier de notre entreprise petit à petit. Quand  nous avions un peu d’argent, on pouvait décider de faire une pièce supplémentaire. Cet ainsi que nous avons aujourd’hui un dossier complet et à jour.

Ô Cameroun- NéoIndépendance : Sur le terrain maintenant, comment évolue Run'Vit depuis son lancement ?

Lionel Pindjou Domche :Depuis son lancement qui a été difficile comme pour la plupart des entreprises naissantes, RUNVIT se porte bien. Nous avons aujourd’hui un client principal sur lequel repose notre survie jusqu’ici. Ce client nous a permis de pouvoir réunir les fonds nécessaire au service grand public car, il n’est point conseillé pour une entreprise de dépendre d’un seul client. Pour ce service grand public, n’ayant pas de fonds pour avoir des locaux dans les villes de Yaoundé et Douala, nous avons eu l’idée de travailler avec des points relais. Il s’agit en effet de boutiques CAMTEL, CANAL+ et des cybercafés qui acceptent de conclure un accord de partenariat avec nous. Ils perçoivent de ce fait une commission sur chaque colis déposé dans leurs locaux. Ainsi on a pu en peu de temps avoir de nombreux points relais, points satisfaisant certaines exigences par nous définies. Ceci nous permet à juste titre d’offrir un service de proximité à notre clientèle.

 Ô Cameroun- NéoIndépendance : Dans quelles villes du Cameroun Run'vit est elle présente et quels sont vos objectifs d'expansion à moyen terme ?

Lionel Pindjou Domche :RUNVIT est actuellement présente dans les villes de Yaoundé et Douala. Nous avons jusqu’ici 8 points relais dans la ville de Douala et 2 à Yaoundé. Nous comptons atteindre le cap de 30 points relais d’ici à Juin 2016 dans la ville de Douala, et 20 points à Yaoundé. De plus nous souhaitons étendre nos activités dans toutes les dix régions du Cameroun  à moyen terme. Notre vision est de contribuer à la création d’un monde plus facile en offrant à notre clientèle un service de proximité dont eux-mêmes seront les concepteurs.

Ô Cameroun- NéoIndépendance : Les services de messagerie comme le vôtre sont nombreux au Cameroun. Comment Run'vit arrive à tirer son épingle du jeu et quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face ?

Lionel Pindjou Domche : Il est certes vrai que l’on dénombre une multitude d’entreprises de messagerie au Cameroun. Toutefois, RUNVIT arrive à tirer son épingle du jeu en suivant les tendances du marché. Le consommateur est de plus en plus désireux de gagner et du temps et de l’argent. Ainsi RUNVIT offre un service de proximité à sa clientèle en lui permettant d’expédier et de retirer ses colis dans les points relais les plus proches de leur domicile. Nous jouons également sur la variable « prix ». Notre rapport qualité/prix est supérieur à celui des concurrents malgré le fait que nous sommes devant eux comme des escargots face aux éléphants.


En outre nous sommes en plein travail pour pouvoir intégrer les TIC à nos différents produits. Nos clients pourrontdans un futur proche expédier leur colis sans se déplacer, et ce à un prix imbattable. Ils pourront suivre leur colis en temps réel par le biais du tracking. Une application leur permettra de pouvoir identifier les points relais les plus proches de chez eux et ainsi ils pourront s’y rendre pour être servis par notre équipe qui est à leur entière disposition.


RUNVIT a compris que le succès des pme aujourd’hui passe par la recherche des partenaires afin de pallier au manque de financement. Ces partenaires peuvent donc s’occuper de certaines fonctions et recevoir des commissions. En effet, en plus des boutiques CAMTEL, CANAL+ et des cybercafés, RUNVIT a un partenariat avec l’agence de voyage « Le Voyageur VIP ». Ce dernier se charge du transport des colis/courriers. Aussi, nos clients peuvent retirer leurs colis dans cette agence de voyage dans les villes de Yaoundé et Douala s’ils le souhaitent. Donc RUNVIT réussi à avoir des points de vente sans toutefois dépenser un centime. Ainsi nous réussissons à faire face au manque de moyens financiers.

Cependant nous restons confrontés à de nombreux problèmes. L’un de nos problèmes majeurs est lié au financement. Le manque de moyens financiers nous oblige à aller à un rythme ralenti. Nous n’avons en effet aucun véhicule pour le transport et la logistique. Nous souhaitons également pouvoir avoir un local propre à nous. Ceci nous permettra de rehausser notre image et gagner la confiance de notre clientèle. Hors mis le manque de moyens financiers, nous désirons pouvoir participer aux salons d’entreprenariat afin de profiter des conseils qui nous seront utiles pour l’évolution de notre entreprise. Aussi, la recherche de partenaires n’est pas toujours facile car, nous sommes une pme qui essaye encore de se frayer un chemin. Il est de ce fait difficile pour les grandes entreprises de voir la possibilité d’un partenariat gagnant-gagnant avec RUNVIT.

 Ô Cameroun- NéoIndépendance : Le Cameroun et l'Afrique en général a besoin que ses jeunes entreprennent. Vous vous êtes lancés dans le grand bain. Quels conseils donneriez-vous à d'autres qui soit hésitent ou même sont effrayés à l'idée de prendre ce type de responsabilité ?

Lionel Pindjou Domche : Plus que jamais les jeunes doivent oser. « Qui veut le miel n’a pas peur d’affronter les abeilles ». Il faut croire au succès de ce que l’on entreprend. Rien de grand ne s’obtient facilement. Donc le travail, la persévérance et la détermination doivent primer.


Aussi je dirais qu’il faut pouvoir se lever et agir. On ne peut pas connaitre les réalités tant que l’on ne se lance pas. Les plans faits sur du papier sont parfois loin de la réalité du terrain. Le découragement est l’arme la plus destructrice. A cela s’ajoute le doute. La famille, les amis, la société nous prendront toujours pour des gens qui vont tout droit à l’échec. Mais il faut savoir tenir compte uniquement des conseils de ceux qui nous encouragent et éviter au maximum ceux qui sont source de découragement.
Ne jamais être bloqués par le manque de financement. Si l’on y croit, la nature nous présentera des opportunités qui vont dans le sens de nos ambitions. En fait il faut croire en la loi de l’attraction. Toujours cultiver et développer des pensées positives.

Ô Cameroun- NéoIndépendance :  Enfin, quelles sont vos ambitions à moyen et long terme pour votre entreprise et que peut-on vous souhaiter de bon pour l'avenir ?


Lionel Pindjou Domche : Nous souhaitons nous hisser au sommet. Nos concurrents ne sont pas Solex, Mta, Campost ou encore Esico… mais plutôt DHL. Nous visons haut et sommes résolus à atteindre le niveau de cette multinationale. Nous travaillons et laissons le temps faire sa part. Notre objectif est d’être cité comme référence dans le secteur de la messagerie au Cameroun dans quelques années. Nous y croyons et sommes entièrement convaincus.


Nous aimerions avec le temps offrir des services toujours plus novateurs au public camerounais. Par exemple nous comptons lancer à moyen ou long terme un service de préfinancement des achats en supermarché. Nous voulons contribuer à la réduction du taux de chômage au Cameroun. Bref comme nous aimons bien le dire, le meilleur est à venir.