Après le lancement des travaux de construction  de l’Autoroute Yaoundé-Douala, c’est au tour du projet de construction de l’Autoroute Lolabé-Kribi-Edéa de retenir l’attention du Ministère des Travaux publics, dans le cadre du suivi et de  l’exécution du schéma Directeur d’Aménagement Global du Complexe Industrialo-Portuaire, dont le projet de construction de l’Autoroute Lolabé-Kribi-Edéa constitue un enjeu déterminant pour son attractivité et sa compétitivité.

 

plan autoroute

Située dans le département de l’Océan, région du Sud, le tracé de la phase I Lolabé-Kribi du projet de construction de l’autoroute Lolabé-Kribi- Edéa, longe la côte Sud-ouest du Cameroun, sur une longueur de 38,5 Km. Cette section autoroutière qui commence au niveau du Port Autonome de Kribi et devra déboucher à Bilolo dans  l’arrondissement de Kribi 2ème, sera reliée à la route Nationale  numéro 7 par une voie de raccordement de 4 km.

Le schéma d’aménagement global du Complexe Industrialo-Portuaire prévoit une double chaussée à deux voies avec des couches de bases, de fondation de 26m de large et une double  chaussée à trois voies de 33,75m de large. Au total, 16 ouvrages d’art, dont 6 grands ponts d’une longueur  totale de 2000 m et 10 dalots seront également construits. Par ailleurs, Les études techniques de faisabilité prévoient  l’aménagement de deux échangeurs avec garde-fou. Le premier donnera accès au Port Autonome de Kribi et le deuxième à la route  Nationale numéro 17.

A ce jour, l’entreprise chinoise China Harbour engineering Company a commencé les travaux de déforestage sur les 5 premiers km, sous la supervision  de l’unité Opérationnelle du Complexe Industrialo-Portuaire de Kribi et de la Direction Générale des Etudes Techniques du Ministère des Travaux publics. Aussi, des études de préfaisabilité de la phase II section Kribi-Edéa ont déjà été réalisées par le Groupement  Cameroon Engineering.

A travers la construction de cette infrastructure autoroutière, le gouvernement camerounais entend désenclaver les localités riveraines, optimiser la fluidité des échanges entre  les bassins de production et de consommation, de faciliter l’accès au port  Autonome de Kribi  et surtout d’alléger le trafic sur l’axe routier Kribi-Campo.

Le délai initial prévu pour la construction de cet Autoroute a été fixé à 36 mois.