Éric Gagoum, Directeur Général de La Centrale Informatique,  une start-up créee à Douala en 2000, nous présente l'annuaire mobile interactif Camer In A Click, qui met à disposition des informations pratiques relatives à des établissements comme des restaurants, hôtels, lieux de divertissements et de sports entre autres.  Camer In A Click se sert également de la géolocalisation pour vous indiquer le meilleur itinéraire pour se rendre au lieu de votre choix.

Et en perspective de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 qui se tiendra au Cameroun, La Compagnie Informatique voit loin en anticipant sur cet important événement continental au cours duquel elle prévoit de mettre à disposition des milliers de spectateurs, touristes, journalistes, fans, usagers et autres, toute une panoplie d'informations utiles telles que les itinéraires pour se rendre aux différents stades, hôtels, les résultats, programmes etc...à travers un sous module spécifique.

En ce début d'année 2016, Éric Gagoum dresse également un bilan de l'année qui s'achève en terme d'avancées et de défis dans le domaine des Tics et nous explique pourquoi le Cameroun doit davantage miser sur la valorisation de l'expertise locale.

 

 

screen568x568

 

Ô Cameroun-Néo-indépendancePrésentez-nous votre application Camer In a Click. En quoi consiste-t-elle précisément?

Érick Gagoum : Camer in a click (Cameroun en un click) est une application mobile qui a pour objectif de se substituer un annuaire version papier. En effet, elle recense toutes les activités existantes au Cameroun avec en prime la possibilité d’avoir tous les contacts et l’itinéraire des lieux dans lesquels on souhaite se rendre.
 
Ô Cameroun-Néo-indépendance : Si on recherche ou on veut géolocaliser par exemple un hôpital ou un restaurant, quelles données de cet établissement sont disponibles via l'application et comment doit-on s'y prendre?


Érick Gagoum : En cliquant sur l’activité choisie ou le nom du restaurant, vous avez son contact téléphonique, son adresse et un itinéraire dynamique qui est tracé entre votre localisation et le point recherche ; ainsi, que vous soyez de la ville ou non, vous saurez comment vous rendre à l’endroit souhaité. Pour un restaurant en fonction des négociations, il est possible d’afficher son menu.

 

12435945_10153134134665938_1310546422_n

Érick Gagoum - DG La Centrale Informatique


Ô Cameroun-Néo-indépendance:  De nombreuses start-up et autres entreprises spécialisées dans les TIC offrent au Cameroun des services de géolocalisation semblables à celui que vous proposez avec Camer In a Click. Tout d'abord pouvez-vous nous dire à quoi peut servir la géolocalisation au Cameroun et qu'est ce que La Compagnie Informatique apporte de plus par rapport aux autres?


Érick Gagoum : La particularité de AMER IN A CLICK sur l’existant c'est d’offrir aux usagers quels qu’ils soient l’application gratuitement, ici seules les entreprises qui souhaitent se voir affichées payent des cotisations.


Deuxièmement, l’accès à l’information utile pour tous les citoyens quel que soit leur niveau social a toujours été l’une des missions de La Centrale Informatique.  Pour conclure, il est toujours difficile de retrouver l’annuaire de service à son lieu de travail. On est obligé de faire le tour des bureaux, nous avons tous été confrontés à cette problématique. Pire encore, se déplacer avec un annuaire est difficile. Avec CAMER IN A CLICK, où que vous soyez, vous pourrez être renseignés en toute sécurité, précisément et surtout gratuitement. 
 

Ô Cameroun-Néo-indépendance : À partir de quels types d'appareils peut-on avoir accès aux différentes fonctionnalités de l'application?


Érick Gagoum : Avec l’avènement de la 3G et de la 4G, et l’accessibilité des smartphones à petits prix, La Centrale Informatique a choisi d’aider les populations à évoluer avec internet et avec des contenus locaux Made in CAMEROUN, réflétant leurs réels besoins au quotidien, aussi nos applications sont toutes dédiées aux smartphones et aux tablettes. CIAC est disponible sur les plateformes IOS et ANDROID, Blackberry, windows et bientôt  web.
 
Ô Cameroun-Néo-indépendance : Vous anticipez dans votre application sur la prochaine Coupe d'Afrique des Nations 2019 qui se jouera au Cameroun. En quoi une application comme la vôtre peut-être utile pour un tel événement?



Érick Gagoum : Le sous-module CAN permettra en effet d’avoir toutes les activités liées aux rencontres sportives et tous les aspects logistiques pour les fans, équipes,touristes, usagers. Par exemple, l’itinéraire pour se rendre dans les différents stades, la proximité des hôtels, restaurants  autour des lieux de rencontres sportives, le résultat des matchs, les classements etc..tout pour permettre à chacun de vivre la CAN sereinement. Le touriste avant d’arriver au Cameroun ou à son arrivé a, avec CIAC, l’outil indispensable pour s’orienter et nous pensons que le comité d’organisation des CAN conjointement avec le ministère du tourisme trouveront en CIAC un très bon atout.
 
Ô Cameroun-Néo-indépendance :En ce moment précis, dans quelles villes du Cameroun l'application fonctionne-t-elle de manière optimale et y a-t-il des perspectives d'expansion ?


Érick Gagoum : CIAC est opérationnelle dans toutes les villes du CAMEROUN. Néanmoins son enrichissement en terme de données se fait progressivement, dès que les entreprises souhaitent être affichées nous les enregistrons. Il y a un module d’enregistrement embarqué, le candidat (entreprise) fait son enregistrement, le soumet, nous recevons une alerte. Après vérification, nous validons ou non l’enregistrement.

Ô Cameroun-Néo-indépendance : La Centrale Informatique est bien connue pour l'application iSanté lancée en 2013. Tout d'abord pouvez-vous nous rappeler quel est l'objet de cette application et ensuite nous donner quelques chiffres concernant son adoption depuis son lancement?


Érick Gagoum : Effectivement La Centrale Informatique à travers sa succursale IBRAIN a lancé sa première application iSanté  en 2013, cette application a pour mission de sauver des vies en offrant l’information salvatrice en temps réel (liste, contact et localisation  des pharmacies de garde proches de sa zone de recherche) mais aussi de mettre en relation l’usager et le spécialiste de la santé (contact des ambulances équipées, des centres médicaux proches de sa zone de recherche des urgentistes).


Dans le but de la rendre effectivement accessible à tous, nous avons bouclé avec le lancement de cette application salvatrice sur toutes les plateformes existantes IOS,BLACKBERRY,ANDROID,WINDOWS. Aujourd’hui  plusieurs milliers d’utilisateurs profitent gratuitement des services de iSanté .
 
Ô Cameroun-Néo-indépendance : Quelle sera la suite des choses pour cette application?


Érick Gagoum : La suite logique est le lancement de sa commercialisation, car iSanté coûtera la modique somme de 100 fcfa  pour 24h d’utilisation, et environ 2000fcfa le mois. Nous avons intégré a iSanté des modes de payement via les différents opérateurs de téléphonie mobiles réputés pour leur excellente connexion internet, MTN et NEXTTEL, nous espérons avoir bouclé avec ORANGE également dès la mi-février.
 
Ô Cameroun-Néo-indépendance : La Compagnie Informatique a t'elle depuis iSanté lancé d'autres applications utiles et intéressantes pour les usagers et quelles sont vos prochains défis?


Érick Gagoum : Notre réel défi est de faire valoir l’expertise locale et la fiabilité des contenus locaux à l’heure où  le digital explose en Afiruqe, nous croyons fermement qu’étant au fait de nos problèmes, nous africains avons la meilleure position pour créer des solutions utiles à l’essor de notre Continent.
 
Ô Cameroun-Néo-indépendance : Alors qu'une nouvelle année débute, quel bilan pouvez-vous faire  de manière générale sur les avancées au Cameroun dans ce domaine et pour l'avenir, que doit faire notre pays pour véritablement profiter des technologies de l'Information et des Communications pour booster son développement?


Érick Gagoum : Le Cameroun avance à grands pas dans le domaine déjà en permettant aux T.I.C de s’ouvrir au reste du monde. Il y a des efforts à faire dans l’accompagnement des créateurs, concepteurs locaux de solutions informatiques et d applications mobiles locales. Nous pensons que le développement de notre pays ne peut se faire que grâce à l’apport de nos fils et filles ; ainsi des appuis en terme de formation ou de subventions pour les jeunes start-up seraient un bon investissement.


Nous avons une série d’applications mobiles et de plateformes qui sont prêtes à être commercialisées, certaines resteront gratuites pour l’usager comme CAMER IN A CLICK, qui aidera les chercheurs d’emplois par exemple à être plus outillés dans leur recherches, c’est une contribution non négligeable aux efforts de tous pour l’émergence de notre mère patrie. Nous espérons que les pouvoirs publics s’intéresseront davantage au savoir faire local et accorderont plus de crédit aux compétences  Made in CAMEROUN. Je vous remercie.