Les travaux entamés il y a plusieurs mois à l’entrée Est de la capitale économique, ont à ce jour atteint un niveau d’exécution satisfaisant conformément au chronogramme des travaux, en dépit de quelques aménagements complémentaires que la mise en œuvre de ce projet pourrait entrainer.

 

_DSC5461

Les travaux  entamés le 20 novembre 2013 dans la capitale économique avec pour objectif de décongestionner et de favoriser la circulation des personnes et des biens,  seront bientôt achevés. L’état d’avancement des travaux est satisfaisant sur les deux tronçons. S’agissant du tronçon 1, c’est-à-dire du PKO + 000 (Carrefour des Fleurs au Pk 4+300 (échangeur de  l’Aéroport), les études d’exécution sont validées à 100%. En ce qui concerne les travaux d’exécution, les enrobés sont appliqués à 100% ;  les travaux d’assainissement et de drainage à 100 % ; la rehausse des cunettes 100 % ; la pose des glissières en béton armée 100% de l’avant métré; les accotements en 0/31.5 et bicouche 95% (reste bicouche du PK3+025 - PK4+300).

Pour ce qui est du tronçon 2, les études sont produites à 100% et sont validées à 92% au niveau de la Mission De Contrôle. Quant au programme d’exécution, les dalots sont réalisés à 100%  soit 7 dalots sur les 7, la pose des caniveaux en U à  90% ; la réalisation des dalots d’amorces de bretelles  100% ; l’application du grave bitume 97% ; l’ouvrage Nord/sud  83,07% ; le coulage du tablier 100% ; les terrassement des rampes côté Douala 98% ; les ferraillages rampes côté Douala  100% ; le bétonnage rampes côté Douala  100% ; les terrassements rampes côté Yaoundé 100%; les ferraillages rampes côté Yaoundé 100%  et le bétonnage rampe d’accès côté Yaoundé 25%. Pour ce qui est des ouvrages d’art,  l’on relève que l’ouvrage sur la DINDÉ  est exécuté à 80,41 % ; les poutres 51/60  sont réalisés à 100%; l’élévation des piles et des culées 100% ; le coulage 100% ; l’étanchéité 100 % ; la pose de corniches 100%. Pour ce qui est de l’éclairage public, la pose de candélabres et de luminaires HESTIA est réalisée à 59% et le déplacement des réseaux  est effectué à 49%.

L’avancement global des travaux est estimé à 91,09%  au mois de mars 2016 pour une consommation des délais de 91,45 % et une consommation financière de 79,79%.

Concernant les activités du Plan de Gestion Environnemental et Social (PGES) de l’entrée Est de da la ville de Douala,  il est à noter que le projet de recrutement d’un Organisme Non Gouvernemental dans le cadre de la mise en œuvre du PGES est en cours, le dossier y relatif a été transmis à l’Agence Française de Développement  pour la non objection. Pour ce qui est du monument à ériger, la  sélection de l’architecte et de la maquette du monument à ériger a été faite le 18 février 2016 et il est question pour la Communauté Urbaine de Douala (CUD) d’accélérer le processus d’attribution du marché. En ce qui concerne la construction d’une barrière par la Communauté Urbaine de Douala, celle-ci  souhaite l’adoption du modèle de barrière actuel adopté dans la ville avec un logo en fer forgé. Au cours dela 26ème réunion mensuelle du projet d’Aménagement de l’entrée  Est,  il a été recommandé à l’entreprise de se rapprocher de la CUD pour voir la faisabilité de ce modèle. S’agissant du projet d’exécution de l’aménagement paysager, les dossiers des sous-traitants ont été validés et l’entreprise doit produire le projet d’exécution dans les meilleurs délais.

Néanmoins, quelques problèmes techniques entravent l’exécution des travaux notamment le problème de l’éclairage public sur le tronçon 1. En effet, l’entreprise souhaite qu’une décision urgente soit prise par l’ingénieur du marché en ce qui concerne l’installation des armoires électriques en prévision au raccordement au réseau ENEO. Le problème du déplacement des câbles réseaux de CAMTEL demeurent étant donné que le sous-traitant chargé de réaliser les travaux a été défaillant.

Au rythme où les travaux sont exécutés, l’on ne peut que souhaiter bon courage aux différents acteurs  intervenant dans la réalisation de cet important projet.